Union des anarcho-syndicalistes

Drapeau de l'Union des anarcho-syndicalistes.
Manchette de L'Anarcho-syndicaliste.

Fondée en 1972, l'Union des anarcho-syndicalistes (UAS) est une union de militants anarchistes et syndicaux en France[1]. L'UAS publie L'Anarcho-syndicaliste.

Élément historiques[modifier | modifier le code]

Parmi ses membres, le plus connu est sans doute Alexandre Hébert, ancien secrétaire général de l'union départementale CGT-FO de Loire-Atlantique[2],[3],[4].

L'Anarcho-syndicaliste[modifier | modifier le code]

Le groupe Fernand Pelloutier de Nantes publie un journal : L'Anarcho-syndicaliste, qui porte en sous-titre une citation de Fernand Pelloutier « Nous sommes en outre ce qu'ils ne sont pas : des révoltés de toutes les heures, des hommes vraiment sans dieu, sans maître, sans patrie, les ennemis irréconciliables de tout despotisme, moral ou matériel, individuel ou collectif, c'est-à-dire des lois et des dictatures (y compris celle du prolétariat) et les amants passionnés de la culture de soi-même », extraite de la Lettre aux anarchistes[5]

Parmi ses rédacteurs historiques on compte Alexandre Hébert, Serge Mahé[6], Joaquim Salamero, Marc Prevotel[7].

Trotskisme[modifier | modifier le code]

La CNT-AIT, section en France de l'AIT (organisation internationale des anarchosyndicalistes), conteste le caractère sincèrement anarchosyndicaliste de l'UAS, la considérant au mieux comme une officine des trotskyste lambertistes[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Christophe Bourseiller, Cet étrange Monsieur Blondel, enquête sur le syndicat Force ouvrière, éditions Bartillat, 1997. Extraits.
  2. Joël Bonnemaison, Alexandre Hébert, 50 ans de lutte syndicale, Éditions du Rocher, 1996.
  3. Dictionnaire des anarchistes, « Le Maitron », 2014 : Alexandre Hébert.
  4. ,Dictionnaire biographique, mouvement ouvrier, mouvement social, « Le Maitron » : Alexandre Hébert.
  5. Jacques Julliard, Fernand Pelloutier et les Origines du syndicalisme d'action directe, Le Seuil, 1995, page 12.
  6. Dictionnaire des anarchistes, « Le Maitron » : Serge Mahé.
  7. René Bianco, Répertoire des périodiques anarchistes de langue française : un siècle de presse anarchiste d’expression française, 1880-1983, Thèse de doctorat, Université d’Aix-Marseille, 1987, Anarcho syndicalisme (puis) L’Anarcho-syndicaliste, édité par le groupe Fernand-Pelloutier (Nantes) (puis) organe de l’Union des anarcho-syndicalistes.
  8. A propos du PT, de Blondel, de Lambert et de l'anarcho-syndicalisme,[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie et sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]