Un atelier aux Batignolles

Un atelier aux Batignolles
Image dans Infobox.
Artiste
Date
1870
Type
huile sur toile
Dimensions (H × L)
204 × 273,5 cm
Collection
No d’inventaire
RF 729Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation

Un atelier aux Batignolles est un tableau de Henri Fantin-Latour peint en 1870 qui immortalise les protagonistes du groupe des Batignolles. Il fait partie des quatre tableaux de ce peintre qui aimait représenter en groupe les personnalités artistiques de son époque. Le tableau est aujourd'hui conservé au musée d'Orsay.

Description[modifier | modifier le code]

Sa mise en scène évoque l'atelier d'Édouard Manet et le représente assis et peignant avec à ses côtés, assis, Zacharie Astruc ; debout de droite à gauche : Claude Monet, Frédéric Bazille de profil avec un pantalon en tissu écossais, Edmond Maître (en retrait), Émile Zola barbu avec des lorgnons à la main, Auguste Renoir coiffé d'un chapeau, enfin Otto Scholderer. On connaît par ailleurs un portrait de Zacharie Astruc par Manet, c'est peut-être cet épisode qui est représenté[1].

Les critiques d'art sont partagés sur la composition du tableau et ils interchangent les personnages selon leurs conjectures. Tantôt on place Edmond Maître à gauche, d'autres fois au milieu. Parmi ces derniers, Étienne Moreau-Nélaton y voit de manière erronée de droite à gauche : Alfred Sisley, Claude Monet, Zacharie Astruc, Édouard Manet (ce qui est invraisemblable, puisqu'il est assis au chevalet), Frédéric Bazille et Edmond Maître. Dans la même catégorie, Gaston Poulain et François Daulte pensent qu'il s'agit de Renoir, Zola, Monet, Manet, Bazille et Maître[2].

Le vase figurant à gauche est de Laurent Bouvier, ami du peintre[3].

Historique[modifier | modifier le code]

Le tableau est présenté au Salon de 1870.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]


Références[modifier | modifier le code]

  1. « Un atelier aux Batignolles - Henri Fantin-Latour (1836-1904) », sur panoramadelart.com (Panorama de l'art), (consulté le ).
  2. Monneret T.1 1987, p. 39
  3. [PDF] Marc Ducret, « Laurent Bouvier. Entre éclectisme et orientalisme », In: Revue de la société des amis du musée national de céramique, 2011, 20, pp. 94-104en ligne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :