Liste des pays du monde

Planisphère
Planisphère selon The World Factbook de la CIA en 2015.

Cette page recense les pays du monde, quel que soit leur statut : reconnus par l'Organisation des Nations unies, par un ou plusieurs autres pays, ou auto-proclamés.

Dans la suite de l'article, les termes « pays » et « État » sont utilisés comme des synonymes. Cet article ne concerne pas les nations, comme l'Angleterre ; ni les États fédérés, comme les États américains, les Länder ou les cantons suisses.

Pays listés

[modifier | modifier le code]

De nombreuses publications donnent une liste des pays du monde, mais n'utilisent pas toutes les mêmes critères pour inclure ou non un pays. Un critère courant est la reconnaissance du pays par la communauté internationale[1],[2], notamment sa reconnaissance par l'Organisation des Nations unies qui compte 193 États membres et reconnaît de facto quatre autres États non-membres, dont deux avec le statut d'« observateur permanent » : le Vatican (observateur permanent depuis 1964)[note 1], l'État de Palestine (observateur permanent depuis 2012), et les Îles Cook et Niue, deux territoires insulaires en libre association avec la Nouvelle-Zélande[note 2].

Six pays sont reconnus par au moins un État membre de l'ONU sans être reconnus par cette dernière : le Kosovo, la République arabe sahraouie démocratique (Sahara occidental), Taïwan (ou République de Chine), l'Abkhazie, l'Ossétie du Sud-Alanie et la république turque de Chypre du Nord.

En outre, la république moldave du Dniestr (Transnistrie) n'est reconnue que par deux États non-membres : l'Ossétie du Sud-Alanie et la république d'Abkhazie. Un territoire indépendant de facto depuis 1990 n'est également reconnu par aucun pays : la république du Somaliland.

L'émirat islamique d'Afghanistan — bien qu'il ne soit reconnu par aucun État depuis la seconde prise de Kaboul par les talibans en 2021 — est de facto considéré par la communauté internationale comme le gouvernement officiel de l'Afghanistan.

Lorsque Taïwan est inclus dans une liste, c'est souvent accompagné d'un avertissement sur le caractère non officiel de la liste[note 3] ou sur le fait que Taïwan n'est pas reconnu[note 4]. En effet, le statut de Taïwan est particulier, du fait que la république populaire de Chine (RPC) exige la reconnaissance du principe d'une seule Chine de la part des pays qui veulent avoir des rapports diplomatiques avec elle.

États dont la souveraineté est contestée

[modifier | modifier le code]
  • États membres de l'ONU, non reconnus par au moins un autre État.
  • États non-membres de l'ONU reconnus par au moins un membre.
  • États reconnus uniquement par des États non-membres de l'ONU.
  • États reconnus par aucun autre État.

N'apparaissent ici que des États répondant aux critères de la convention de Montevideo de 1933 sur les droits et les devoirs des États.

États reconnus par l'ONU mais non reconnus par au moins un État

[modifier | modifier le code]

États non reconnus par l'ONU mais reconnus par au moins un membre de l'ONU

[modifier | modifier le code]

États reconnus par aucun État membre de l'ONU mais reconnus par au moins un État reconnu par un État membre de l’ONU

[modifier | modifier le code]

Autres États indépendants de fait

[modifier | modifier le code]

Ces territoires sont indépendants de facto mais ils ne sont reconnus indépendants ni par l’ONU, ni par aucun État membre de l’ONU, ni par aucun État reconnu par un État membre de l’ONU : la souveraineté sur les territoires contrôlés n’est reconnue que par eux-mêmes la plupart du temps ou par d’autres territoires dans la même configuration. Ils échappent largement au contrôle du pays qui exerce officiellement sa souveraineté et disposent d'une autonomie de fait avec leurs propres institutions et symboles.

Toponymie : noms de forme courte et longue

[modifier | modifier le code]

La plupart des pays ont deux noms : un nom de « forme courte » et un de « forme longue »[33].

La forme courte est le nom usuel, par exemple : « Belgique ». Elle est utilisée dans la vie courante, l'enseignement et la cartographie.

La forme longue donne généralement une indication sur la forme de gouvernement de l'État, par exemple « le royaume de Belgique ». Elle est utilisée dans les actes officiels des États : constitution, législation, traités, procès-verbaux, actes notariés etc. Elle est également utilisée dans les publications et discours formels. Il se peut que la forme longue repose uniquement sur des fondements historiques. C'est le cas de la Suisse qui conserve le nom officiel de « Confédération suisse » bien qu'elle ait abandonné le statut de confédération en 1848 pour devenir un État fédéral. Il arrive également qu'un nom de forme longue soit davantage usité que la forme courte dans la langue courante. Cela a notamment été le cas de la République tchèque, dont le nom sous forme courte, Tchéquie, est resté longtemps peu utilisé.

Quelques pays n'ont qu'une seule forme de nom, soit courte comme la Roumanie, soit longue comme la République dominicaine.

Liste des pays

[modifier | modifier le code]

Liste principale

[modifier | modifier le code]

En 2023, cette liste comprend les 197 États reconnus par l’Organisation des Nations unies : ses 193 États membres ; ses deux États observateurs permanents : le Vatican, représenté par le Saint-Siège[note 1], et l’État de Palestine ; deux États ni membres ni observateurs permanents mais membres à part entière de plusieurs agences spécialisées de l’ONU : les Îles Cook et Niue[note 2].

Pour les abréviations utilisées dans la liste suivante, consulter la section correspondante.

Drapeau Forme courte Forme longue
l’Afghanistan (m.) (CNT, L, OIT, ONU, PR, SQ, SS, U, UE)
l’Afghānistān (PR)
l’Émirat islamique d'Afghanistan
l’Afghanistan (L)
l’Afrique du Sud (f.) la République d'Afrique du Sud (CNT, L, PRm, SS, U, UE)
la République sud-africaine (OIT, ONU, SQ)
l’Albanie (f.) la République d'Albanie (PRm)
l’Algérie (f.) la République algérienne démocratique et populaire (OIT, ONU, PR, SQ, SS, U, UE)
la République algérienne démocratique populaire (CNT)
la République démocratique et populaire d'Algérie (L)
l’Allemagne (f.) la République fédérale d'Allemagne
l’Andorre (f.)
principauté d'Andorre (L)
la Principauté d'Andorre (Lm, PRm)
l’Angola (m.) la République d'Angola (PRm)
Antigua-et-Barbuda (f.)
l’Arabie saoudite (f.) le Royaume d'Arabie saoudite (Lm, PRm)
l’Argentine (f.) la République argentine (CNT, L, OIT, ONU, PR, SS, SQ, U, UE)
les Provinces-Unies du Río de la Plata[34]
la Confédération argentine
la Nation argentine[note 5]
l’Arménie (f.)[note 6] la République d'Arménie (PRm)
l’Australie (f.) le Commonwealth d'Australie (CNT, U, UE)
le Commonwealth of Australia (PR)
l’Australie (L, OIT, ONU, SQ, SS)
l’Autriche (f.) la République d'Autriche (PRm)
l’Azerbaïdjan (m.) la République d'Azerbaïdjan
la République azerbaïdjanaise (PR)
Drapeau Forme courte Forme longue
les Bahamas (f.) le Commonwealth des Bahamas
Bahreïn (m.) le Royaume de Bahreïn (Lm)
le Bangladesh la République populaire du Bangladesh
la Barbade
la Belgique le Royaume de Belgique (Lm)
le Belize (CNT, L, OIT, ONU, PR, SS, SQ, U, UE)
le Bélize (CNT, PR)
le Bénin la République du Bénin (PRm)
le Bhoutan (CNT, L, OIT, ONU, PR, SS, SQ, U, UE)
le Bhūtān (PR)
le Royaume du Bhoutan (CNT, L, OIT, ONU, PR, SS, SQ, UE)
Druk Yul (PR)
le Bélarus (OIT, ONU, SQ, SS)
la Biélorussie (CNT, L, PR, U, UE)
la République du Bélarus (OIT, ONU, SQ, SS)
la République de Biélorussie (CNT, L, PRm, U, UE)
Bélarus (U)
la Birmanie (CNT, L, PR, U)
le Myanmar (OIT, ONU, SQ, SS)
le Myanmar/la Birmanie (UE)
l’Union de Birmanie (PR, U)
La République de l'Union de Birmanie (CNT)
la République de l'Union du Myanmar (L, OIT, ONU, SQ, SS)
le Myanmar (PR, U)
le Myanmar/la Birmanie (UE)
la Bolivie (CNT, L, PR, SS, U, UE)
Bolivie (État plurinational de) (ONU, OIT, SQ)
l’État plurinational de Bolivie (CNT, ONU, OIT, L, PR, SQ, U, UE)
l’État Plurinational de Bolivie (SS)
la Bosnie-Herzégovine
la Bosnie et Herzégovine (SS)
la Bosnie-Herzégovine (CNT, OIT, ONU, SQ, U, UE)
la Bosnie et Herzégovine (SS)
Bosnie-et-Herzégovine (L)
la république de Bosnie-Herzégovine (PR)
la république de Bosnie et Herzégovine (PR)
le Botswana la République du Botswana (PRm)
le Brésil la République fédérative du Brésil
le Brunei (CNT, UE, PR)
Brunei (L, U)
le Brunéi Darussalam (OIT, ONU, SQ, SS)
le Brunéi Darussalam (OIT, ONU, SQ)
le Brunei Darussalam (CNT, UE)
l’État de Brunei Darussalam (L)
l’État de Brunéi Darussalam (SS)
le Negara Brunei Darussalam (PR, U)
la Bulgarie la République de Bulgarie (PRm)
le Burkina (CNT, ONU, L, UE)
le Burkina Faso (L, OIT, PR, SQ, SS, U)
le Burkina Faso
la République du Burkina (L)
le Burundi la République du Burundi (PRm)
Drapeau Forme courte Forme longue
le Cambodge le Royaume du Cambodge (Lm, PRm)
le Cameroun la République du Cameroun (PRm)
le Canada le Canada (CNT, L, OIT, ONU, PR, SS, SQ, U, UE)
le Dominion du Canada[35],[36],[note 7]
le Cap-Vert (CNT, PR, UE, U)
les îles du Cap-Vert (L)
Cabo Verde (OIT, ONU, SQ, SS)
la République du Cap-Vert (CNT, L, PRm, UE)
la République de Cabo Verde (OIT, ONU, SQ, U)
la République du Cabo Verde (SS)
la République centrafricaine (L, OIT, ONU, PR, SS, SQ, U, UE)
la Centrafrique[note 8] (CNT, L, PR)
la République centrafricaine (CNT, L, OIT, ONU, PR, SS, SQ, U, UE)
la Centrafrique (L, PR)
le Chili la République du Chili (PRm)
la Chine[note 6] la République populaire de Chine
Chypre (f.)[note 6] la République de Chypre (PRm)
la Colombie la République de Colombie (PRm)
les Comores (f.) l’Union des Comores
le Congo (BTB, CELF, CNT, L, OIT, ONU, OQLF, SQ, UE)
le Congo (Brazzaville) (SS)
la République du Congo (Up)
la République du Congo (PRm)
la République démocratique du Congo (CNTp, L, OIT, ONU, SQ, Up, UE)
le Congo (PR)
le Congo-Kinshasa (PR)
le Congo (Kinshasa) (SS)
la République démocratique du Congo (PRm)
les Îles Cook (f.) (Lm)[note 2]
la Corée du Nord (CNT, L, PR, U, UE)
la République populaire démocratique de Corée (L, OIT, ONU, SQ)
la Corée (Nord) (SS)
la République populaire démocratique de Corée[note 6]
la Corée du Sud (CNT, L, PR, U, UE)
la République de Corée (L, OIT, ONU, SQ)
la Corée (Sud) (SS)
la République de Corée (PRm)[note 6]
le Costa Rica la République du Costa Rica (PRm)
la Côte d'Ivoire la République de Côte d'Ivoire (PRm)
la Croatie la République de Croatie (PRm)
Cuba (f.) la République de Cuba (PRm)
Drapeau Forme courte Forme longue
le Danemark le Royaume du Danemark (CELF, CNT, Lm, OQLF, OIT, ONU, PRm, SQ, U)
le Royaume de Danemark (SS, UE)
Djibouti (m.)
la République de Djibouti (L)
la République de Djibouti (PRm)
la République dominicaine (CNTp, Up) la République dominicaine
la Dominique
La Dominique (L)
le Commonwealth de Dominique (CNT, L, ONU, SQ, U, UE)
le Commonwealth de la Dominique (OIT, SS)
le Commonwealth of Dominica (PR)
Drapeau Forme courte Forme longue
l’Égypte (f.) la République arabe d'Égypte
les Émirats arabes unis (m.)
la fédération des Émirats arabes unis (PR)
l’Équateur (m.) la République de l'Équateur (L, OIT, ONU, SQ, SS, U, UE)
la République d'Équateur (CNT, PR)
l’Érythrée (f.) l’État d'Érythrée (CNT, L, SQ, SS, U, UE)
l’Érythrée (OIT, ONU)
la république d'Érythrée (PR)
l’Espagne (f.) le Royaume d'Espagne (Lm, PRm)
l’Estonie (f.) la République d'Estonie (PRm)
l’Eswatini (m.) (CELF, OIT, ONU, OQLF, SS, U, UE)
le Swaziland (BTB, CNT, L, PR, SQ)
Ngwane (PR)
le Royaume d’Eswatini (OIT, ONU, SS, U, UE)
le Royaume du Swaziland (CNT, Lm, PR, SQ)
les États-Unis (m.) (BTB, CNT, L, OIT, SS, U, UE)
les États-Unis d'Amérique (BTB, ONU, PR, SQ)
les États-Unis d'Amérique
l’Éthiopie (f.) la République démocratique fédérale d'Éthiopie (CNT, L, U, UE)
la République fédérale démocratique d'Éthiopie (OIT, ONU, SQ, SS)
la république d'Éthiopie (PR)
Drapeau Forme courte Forme longue
les Fidji (f.) (CNT, OIT, ONU, SQ, SS, U, UE)
les îles Fidji (L, PR)
les îles Fiji (PR)
la République des Fidji (CNT, L, PRm, SQ, SS, U, UE)
la République des Îles Fidji (OIT, ONU)
la Finlande la République de Finlande (PRm)
la France la République française
Drapeau Forme courte Forme longue
le Gabon la République gabonaise
la Gambie la République de Gambie (PRm)
la Géorgie la Géorgie
la République de Géorgie (L)
le Ghana la République du Ghana (PRm)
la Grèce la République hellénique
la Grenade la Grenade
La Grenade (PR)
le Guatemala (CNT, L, OIT, ONU, PR, SQ, SS, U, UE)
le Guatémala (CNT, PR)
la République du Guatemala (CNT, L, OIT, ONU, SQ, SS, U, UE)
la République du Guatémala (CNT, PR)
la Guinée la République de Guinée (PRm)
la Guinée-Bissau (CNT, L, OIT, ONU, PR, SQ, SS, U, UE)
la Guinée-Bissao (CNT, PR)
la République de Guinée-Bissau (CNT, L, OIT, ONU, SQ, SS, U, UE)
la République de Guinée-Bissao (CNT, PR)
la Guinée équatoriale
la Guinée-Équatoriale (PR)
la République de Guinée équatoriale
la république de Guinée-Équatoriale (PR)
le Guyana la République coopérative du Guyana (CNT, ONU, PR, SS, U, UE)
la République coopérative de Guyana (L)
la République du Guyana (OIT, SQ)
Drapeau Forme courte Forme longue
Haïti (m.) la République d'Haïti (PRm)
le Honduras la République du Honduras (PRm)
la Hongrie
Hongrie (OIT)
Drapeau Forme courte Forme longue
l’Inde (f.) la République de l'Inde
l’Indonésie (f.) la République d'Indonésie (PRm)
l’Irak (m.) (CNT, L, PR, SS, U)
l’Iraq (L, OIT, ONU, PR, SQ, UE)
la République d'Irak (CNT, PRm, SS, U)
la République d'Iraq (L, OIT, ONU, SQ, UE)
l’Iran (m.) (CNT, L, PR, SS, U, UE)
Iran (République islamique d') (OIT, ONU, SQ)
la République islamique d'Iran
l’Irlande (f.) l’Irlande (CNT, L, OIT, ONU, SQ, SS, U, UE)
la république d'Irlande (PR)
l’État libre d'Irlande (PR)
l’Islande (f.) la République d'Islande (L, OIT, ONU, PRm, SQ, SS, U)
l’Islande (CNT, UE)
Israël (m.)[note 6] l’État d'Israël
l’Italie (f.) la République italienne
Drapeau Forme courte Forme longue
la Jamaïque
le Japon le Japon (CNT, L, OIT, ONU, PR, SS, SQ, U, UE)
l’État du Japon[note 9]
la Jordanie le Royaume hachémite de Jordanie (Lm)
Drapeau Forme courte Forme longue
le Kazakhstan (CNT, L, OIT, ONU, PR, SQ, SS, U, UE)
le Kazakstan (L)
la République du Kazakhstan (PRm)
le Kenya la République du Kenya (PRm)
la Kirghizie (CNT, PR)
le Kirghizistan (L, OIT, ONU, PR, SQ, SS)
le Kirghizstan (CNT, L, PR, U, UE)
la République kirghize
Kiribati (f.) (L, OIT, ONU, SQ, SS, UE)
les Kiribati (CNT, PR)
la République de Kiribati (L, OIT, ONU, SQ, SS, UE)
la République des Kiribati (CNT, PRm, U)
le Koweït (CNT, L, OIT, ONU, PR, SQ, SS, U, UE)
le Kuwait (PR)
l’État du Koweït
Drapeau Forme courte Forme longue
le Laos (CNT, L, PR, SS, U, UE)
la République démocratique populaire lao (OIT, ONU, SQ)
la République démocratique populaire lao
le Lesotho le Royaume du Lesotho (Lm, PRm)
la Lettonie la République de Lettonie
le Liban la République libanaise
le Libéria (CNT, OIT, ONU, PR, SQ, SS)
le Liberia (CNT, L, PR, U, UE)
la République du Libéria (CNT, OIT, ONU, PR, SQ, SS)
la République du Liberia (CNT, L, U, UE)
la Libye (CNT, U, UE)
Libye (OIT, ONU)
l’État de Libye (CNT, ONU, UE, SS)
Libye (OIT, SQ, U)
la Grande République arabe libyenne populaire et socialiste (L)[note 10]
le Liechtenstein la Principauté du Liechtenstein (CNT, Lm, ONU, PRm, SQ)
la Principauté de Liechtenstein (OIT, SS, U, UE)
la Lituanie la République de Lituanie (PRm)
le Luxembourg le Grand-Duché de Luxembourg (CNT, ONU, SQ, SS, U, UE)
le Grand-duché de Luxembourg (L, PRm)
le Grand-Duché du Luxembourg (OIT)
Drapeau Forme courte Forme longue
la Macédoine du Nord (CNT, ONU, OIT, U, UE, SS)[note 11] la République de Macédoine du Nord (CNT, ONU, OIT, U, UE, SS)
Madagascar (f.) la République de Madagascar
la Malaisie
la Fédération de Malaisie (PR)
la Malaisie (CNT, OIT, ONU, SQ, SS, U, UE)
la Fédération de Malaisie (L, PR)
le Malawi la République du Malawi (PRm)
les Maldives (f.)
les îles Maldives (L)
la République des Maldives (PRm)
le Mali la République du Mali (PRm)
Malte (f.) la République de Malte (PRm)
le Maroc le Royaume du Maroc (Lm, PRm)
les Marshall (f.) (CNT)
les Îles Marshall (Lm, OITm, ONU, PRm, SQ, SS, Up, UE)
l’archipel Marshall (PR)
la République des Îles Marshall (CNT, ONU, SQ, SS, U, UE)
la République des îles Marshall (L, OIT, PR)
Maurice (f.) la République de Maurice (PRm)
la Mauritanie la République islamique de Mauritanie
le Mexique les États unis mexicains (CNT)
les États-Unis mexicains (SS, UE)
les États-Unis du Mexique (L, OIT, ONU, SQ, U)
Les États-Unis du Mexique (PR)
la Micronésie (CNT, OIT, PR, SS, U, UE)
les États fédérés de Micronésie (L, ONUm, SQp)
les États fédérés de Micronésie
la Moldavie (CNT, L, PR, U, UE)
République de Moldova (OIT, ONU, SQ)
la Moldova (SS)
la République de Moldavie (CNT, L, PRm, U, UE)
la République de Moldova (OIT, ONU, SQ, SS)
Monaco (m.)
la principauté de Monaco (PR)
la Principauté de Monaco (Lm, PRm)
la Mongolie
le Monténégro le Monténégro
la République du Monténégro (OIT, U)
le Mozambique la République du Mozambique (PRm)
Drapeau Forme courte Forme longue
la Namibie la République de Namibie (PRm)
Nauru (f.) la République de Nauru (PRm)
Drapeau du Népal le Népal la République démocratique fédérale du Népal (CNT, L, U, UE)
la République fédérale démocratique du Népal (OIT, ONU, SQ, SS)
la république du Népal (PR)
le Nicaragua la République du Nicaragua
le Nicaragua (PR)
le Niger la République du Niger (PRm)
le Nigéria (BTB, CELF, CNT, OIT, ONU, OQLF, PR, SQ, SS)
le Nigeria (CNT, L, PR, U, UE)
la République fédérale du Nigéria (CNT, OIT, ONU, PR, SQ, SS)
la République fédérale du Nigeria (CNT, L, U, UE)
Niue (f.) (CNT, L, SQ, UE)
Nioué (OIT, SS)
Savage (L)[note 2]

la République de Nioué (OIT)
la Norvège le Royaume de Norvège (Lm, PRm)
la Nouvelle-Zélande
Drapeau Forme courte Forme longue
Oman (m.)
l’Oman (OIT)
le Sultanat d'Oman (Lm, PRm)
l’Ouganda (m.) la République d'Ouganda (CNT, PR, UE)
la République de l'Ouganda (L, OIT, ONU, SQ, SS, U)
l’Ouzbékistan (m.) la République d'Ouzbékistan (PRm)
Drapeau Forme courte Forme longue
le Pakistan (CNT, L, OIT, ONU, PR, SQ, SS, UE)
le Pākistān (PR)
la République islamique du Pakistan
les Palaos (f.) (CNT, L, ONU, PR, UE)
Palaos (OIT, SQ, SS, U)
Palau (m.) (L, PR)
Belau (m.) (L, PR)
la République des Palaos
la Palestine[note 6] l’État de Palestine
l'Autorité palestinienne (U)
le territoire palestinien occupé (OIT)
le territoire relevant de l'Autorité palestinienne (OIT)
le Panama (CNT, OIT, ONU, SQ, SS, UE)
le Panamá (L, PR, U)
la République du Panama (CNT, OIT, ONU, SQ, SS, UE)
la République du Panamá (L, U)
la république de Panamá (PR)
la Papouasie-Nouvelle-Guinée
la Papouasie - Nouvelle-Guinée (UE)
la Papouasie-Nouvelle-Guinée (L, OIT, PR, SS, U)
l’État indépendant de Papouasie-Nouvelle-Guinée (CNT, ONU, SQ)
l’État indépendant de Papouasie - Nouvelle-Guinée (UE)
le Paraguay la République du Paraguay (PRm)
les Pays-Bas (m.) le Royaume des Pays-Bas (CNT, OIT, ONU, PRm, SQ, SS, U, UE)
les Pays-Bas (L)
le Pérou la République du Pérou (PRm)
les Philippines (f.) la République des Philippines (PRm)
la Pologne la République de Pologne (PRm)
le Portugal la République portugaise
Drapeau Forme courte Forme longue
le Qatar (CNT, L, OIT, ONU, PR, SQ, SS, U, UE)
le Katar (PR)
l’État du Qatar
Drapeau Forme courte Forme longue
la Roumanie
le Royaume-Uni (CNT, OIT, SS, U, UE)
la Grande-Bretagne (L, PR)
le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord (ONU, SQ)
le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord (ONUm)
la Russie (CNT, L, PR, SS, U, UE)
la Fédération de Russie (OIT, ONU, SQ)
la Fédération de Russie (PRm)
le Rwanda la République rwandaise (L, OIT, U)
la République du Rwanda (CNT, ONU, PR, SQ, SS, UE)
Drapeau Forme courte Forme longue
Saint-Christophe-et-Niévès (m.) (CNT, UE)
Saint-Kitts-et-Nevis (L, OIT, ONU, PR, SQ, SS, U)
Saint Christopher and Nevis (PR)
la Fédération de Saint-Christophe-et-Niévès (CNT, PR, UE)
la Fédération de Saint-Kitts-et-Nevis (L, SS, U)
Saint-Kitts-et-Nevis (OIT, ONU, SQ)
Sainte-Lucie (f.)
Saint-Marin (m.) la République de Saint-Marin (PRm)
Saint-Vincent-et-les Grenadines (m.) (OIT, ONU, SQ, SS)
Saint-Vincent-et-les-Grenadines (CNT, L, PR, UE)
les Îles Salomon (f.) (Lm, OITm, ONU, PRm, SQ, SS, UE)
les Salomon (CNT)
les Îles Salomon (Lm, OITm, PRm)
le Salvador (CNT, L, PR)
El Salvador (OIT, ONU, SQ, SS)
l’El Salvador (UE)
la République du Salvador (CNT, L, PRm)
la République d'El Salvador (OIT, SQ, SS, UE)
les Samoa (f.) (CNT, PR)
le Samoa (OIT, ONU, SS, UE)
Samoa (L)
l’État indépendant des Samoa (CNT, PR)
l’État indépendant du Samoa (OIT, ONU, SQ, SS, UE)
Samoa (L)
Sao Tomé-et-Principe (f.) (CNT, OIT, ONU, PR, SQ, SS, UE)
São Tomé et Príncipe (L)
São Tomé e Príncipe (PR)
la République démocratique de Sao Tomé-et-Principe
la République démocratique de São Tomé et Príncipe (L)
le Sénégal la République du Sénégal (PRm)
la Serbie la République de Serbie (CNT, OIT, ONU, SQ, SS, UE)
la Serbie (L, PR)
les Seychelles (f.) la République des Seychelles (PRm)
la Sierra Leone la République de Sierra Leone (PRm)
Singapour (f.) la République de Singapour (PRm)
la Slovaquie la République slovaque
la Slovénie la République de Slovénie (PRm)
la Somalie la Somalie (L, PR)
la République somalie (OIT)
la République fédérale de Somalie (CNT, ONU, SQ, SS, UE)
le Soudan la République du Soudan (PRm)
Drapeau du Soudan du Sud le Soudan du Sud la République du Soudan du Sud (PRm)
Sri Lanka (m.) (OIT, ONU, PR, UE)
le Sri Lanka (L, CNT)
la République socialiste démocratique de Sri Lanka (CNT, OIT, ONU, PR, SQ, SS, UE)
la République démocratique socialiste du Sri Lanka (L)
la Suède le Royaume de Suède (Lm, PRm)
la Suisse la Confédération suisse
le Suriname (CNT, L, OIT, ONU, PR, SQ, SS, UE)
le Surinam (L, PR)
la République du Suriname (PRm)
la Syrie (CNT, L, PR, SS, UE)
la République arabe syrienne (OIT, ONU, SQ)
la République arabe syrienne
Drapeau Forme courte Forme longue
le Tadjikistan la République du Tadjikistan
la République de Tadjikistan (OIT)
la Tanzanie (CNT, L, PR, SQ, SS, UE)
la République-Unie de Tanzanie (OIT, ONU, SQ)
la République unie de Tanzanie (CNT, L, PR, UE)
la République-Unie de Tanzanie (OIT, ONU, SQ, SS)
le Tchad la République du Tchad (PRm)
la Tchéquie (CELF, CNT, OIT, ONU, SQ, SS, UE)
la République tchèque (BTB, L, OQLF, PR, U)
la République tchèque
la Thaïlande le Royaume de Thaïlande (PRm)
le Timor oriental (CNT, L, PR)
le Timor-Oriental (UE)
le Timor-Leste (OIT, ONU, SQ, SS)
la République démocratique du Timor oriental (CNT, L, PR)
la République démocratique du Timor-Oriental (UE)
la République démocratique du Timor-Leste (OIT, ONU, SQ, SS)
le Togo la République togolaise
les Tonga (f.) le Royaume des Tonga
Trinité-et-Tobago (f.) (BTB, L, OQLF, PR, U, UE)
la Trinité-et-Tobago (CELF, CNT, OIT, ONU)
Trinidad et Tobago (U)
la République de Trinité-et-Tobago
la Tunisie la République tunisienne
la République de Tunisie (L)
le Turkménistan (CNT, L, OIT, ONU, PR, SQ, SS, UE)
la Turkménie (PR)
le Turkménistan
la république du Turkménistan (PR)
la Turquie la République de Turquie (CNT, L, SS, UE, U)
la République turque (OIT, ONU, PR, SQ)
les Tuvalu (f.) (CNT, ONU, PR, UE)
Tuvalu (m.) (L, OIT)
les Tuvalu (CNT, ONU, UE)
Les Tuvalu (PR)
Tuvalu (L, OIT)
Drapeau Forme courte Forme longue
l’Ukraine (f.)
l’Uruguay (m.) la République orientale de l'Uruguay
Drapeau Forme courte Forme longue
le Vanuatu (CNT, ONU, PR, UE)
Vanuatu (L, OIT)
la République du Vanuatu (CNT, PR, SQ, UE)
la République de Vanuatu (L, OIT, ONU, SS)
le Vatican (CNT)
le Saint-Siège (CNT, OIT, ONU, UE)
l’État de la Cité du Vatican (L, PR, SQ, UE)
la Cité du Vatican (SS)
le Saint-Siège (ONU, UE)
l’État de la Cité du Vatican (CNT, L, OIT, PR, SQ, SS, UE)
le Venezuela (CNT, L, PR, SQ, SS, UE)
le Vénézuéla (CNT, PR)
Venezuela (République bolivarienne du) (OIT, ONU, SQ)
la République bolivarienne du Venezuela (CNT, L, ONU, SQ, SS, UE)
la République bolivarienne du Vénézuéla (CNT, PR)
la République bolivarienne de Venezuela (OIT)
le Viêt Nam (CNT, L, UE)
le Viet Nam (OIT, ONU, SQ)
le Vietnam (CELF, CNT, PR, SS, U)
le Viêtnam (L, PR)
la République socialiste du Viêt Nam (CNT, L, PR, UE, U)
la République socialiste du Viet Nam (OIT, ONU, SQ)
la République socialiste du Vietnam (CELF, CNT, PR, SS)
Drapeau Forme courte Forme longue
le Yémen la République du Yémen (PRm)
Drapeau Forme courte Forme longue
la Zambie la République de Zambie (PRm)
le Zimbabwe la République du Zimbabwe
la République du Zimbabwé (PR)

Dépendances et territoires à souveraineté spéciale

[modifier | modifier le code]

Les dépendances et territoires à souveraineté spéciale sont des dépendances, possessions, territoires autonomes, collectivités et territoires d'outre-mer non souverains, y compris les Îles Cook et Niue reconnus comme États non-membres par l'ONU.

Certaines de ces dépendances, comme Gibraltar et la Nouvelle-Calédonie, sont sur la liste officielle des territoires à décoloniser selon l'ONU. Cette liste est elle-même contestée.

Territoires contestés

[modifier | modifier le code]

Cette section est fondée sur l'entrée Entities de la page Notes and Definitions du CIA World Factbook. Apparaissent ici les territoires sur lesquels la communauté internationale ne reconnaît la souveraineté d'aucun État indépendant (pour une liste de territoires contestés entre plusieurs pays, mais sur lesquels la souveraineté de l'un ou l'autre est généralement reconnue, voir la liste des territoires contestés ou occupés).

Évolution du nombre d'États dans le monde

[modifier | modifier le code]
Nombre de pays, au de chaque année.
  • États reconnus (par l'ONU à partir de 1945).
  • Membres de l'ONU
  • Membres de la SdN.

Le nombre d'États souverains en Europe, qui s'élevait à plus de trois cents en 1789, était encore d'une soixantaine en 1815, au lendemain du congrès de Vienne. Après l'unification de l’Italie et de l’Allemagne, ce nombre était tombé à 19 en 1871 (20 avec la Turquie, qui contrôlait encore la majeure partie de la péninsule des Balkans). Il passa à 22 en 1878, lorsque le congrès de Berlin reconnut l'indépendance de la Roumanie, de la Serbie et du Monténégro. Après l'accession à l'indépendance de la Norvège (1905), de la Bulgarie (1908) et de l’Albanie (1912), l'Europe comptait 25 États indépendants en 1914, non compris le Saint-Siège et le territoire neutre de Moresnet.

En Amérique, le nombre d’États s’élevait à 11 en 1825, à l'issue des guerres d'indépendance. Il connut ensuite quelques fluctuations avant de se stabiliser à 19 en 1865. Après l’accession à l’indépendance de Cuba (1902) et du Panama (1903), il était passé à 21 en 1914, compte non tenu des deux dominions du Canada (1867) et de Terre-Neuve (1907).

En Asie occidentale, la péninsule arabique était occupée par une multitude de tribus et de principautés, dont la plupart étaient plus ou moins vassales du Royaume-Uni ou de la Turquie. En Asie centrale, la Russie avait conquis les derniers khanats indépendants entre 1865 et 1876. L’empire britannique des Indes, qui englobait la Birmanie depuis 1886 et le Baloutchistan depuis 1887, exerçait de fait son emprise sur l’Afghanistan, le Népal et le Bhoutan. En Indochine, la France avait établi sa domination sur l'Annam (actuel Viêt Nam), le Cambodge et le Laos entre 1858 et 1893, tandis que les États malais étaient passés sous protectorat britannique entre 1874 et 1909. La « pacification » des Indes néerlandaises s’était achevée entre 1903 et 1908 avec l’annexion des derniers royaumes indépendants d’Aceh et de Bali. Enfin, après l’annexion de la Corée par le Japon en 1910, l’Asie ne comptait plus que cinq États officiellement indépendants : la Chine, le Japon, la Perse, le Siam et la Turquie. Plusieurs de ces pays étaient néanmoins sous protectorat de fait. En outre, la Mongolie le Tibet déclarèrent leur indépendance en 1911 et 1913, respectivement[37].

Cette section ne fournit pas de nomenclature de tous les royaumes existant en Afrique avant la pénétration européenne et leur nombre n’est donc pas encore documenté ici même. En revanche, après l’établissement du protectorat franco-espagnol sur le Maroc en 1912, le continent africain ne comptait plus que deux États souverains : l’empire d'Éthiopie et le Liberia. Il convient de mentionner le cas particulier de l’État indépendant du Congo, propriété personnelle du roi des Belges de 1885 à 1908, et celui de l’Union sud-africaine, constituée dès 1910 en tant que dominion britannique.

En Océanie, les derniers royaumes de quelque importance (Hawaii, Samoa, Tonga) avaient perdu leur indépendance entre 1889 et 1900. En revanche, l’Australie avait accédé au statut de dominion en 1901, ainsi que la Nouvelle-Zélande en 1907.

De 1914 à 1945

[modifier | modifier le code]

En 1914, le nombre total d'États généralement reconnus comme indépendants s'élevait donc à 53, non compris les dominions (Australie, Canada, Nouvelle-Zélande, Terre-Neuve, Union sud-africaine), qui ne deviendront pleinement souverains qu'en 1931, et quelques pays au statut mal défini (Asir, Nejd, Yémen, Mongolie, Tibet) ou placés de fait sous protectorat britannique (Mascate et Oman, Afghanistan, Népal).

Ces 53 États se répartissaient comme suit :

À la fin de l'année 1932, le nombre d'États était passé à 76 (ou 77 si l'on inclut le Mandchoukouo, non reconnu par la majorité des États) :

Entre 1920 et 1937, 63 États (y compris l'Inde britannique) avaient adhéré à la Société des Nations (SDN), qui fut officiellement dissoute en 1946 pour laisser la place à l'Organisation des Nations unies (ONU).

Depuis 1945

[modifier | modifier le code]

À la fin de l'année 1945, le nombre d'États était retombé à 72, répartis comme suit :

  • 4 en Afrique : Égypte, Éthiopie, Liberia, Union sud-africaine ;
  • 22 en Amérique : Argentine, Bolivie, Brésil, Canada, Chili, Colombie, Costa Rica, Cuba, Équateur, États-Unis, Guatemala, Haïti, Honduras, Mexique, Nicaragua, Panama, Paraguay, Pérou, République dominicaine, Salvador, Uruguay, Venezuela ;
  • 13 en Asie : Afghanistan, Arabie saoudite, Chine, Irak, Iran (Perse), Japon, Liban, Mongolie, Népal, Syrie, Thaïlande (Siam), Turquie, Yémen ;
  • 31 en Europe : Albanie, Allemagne, Andorre, Autriche, Belgique, Bulgarie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Liechtenstein, Luxembourg, Monaco, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Royaume-Uni, Saint-Marin, Suède, Suisse, Tchécoslovaquie, URSS, Vatican, Yougoslavie (l'Allemagne et l'Autriche étant occupées par les Alliés) ;
  • 2 en Océanie : Australie, Nouvelle-Zélande.

À la même date, le nombre d'États membres des Nations unies s'élevait à 51, y compris la Biélorussie, l'Ukraine, l'Inde et les Philippines qui n'avaient pourtant pas encore accédé juridiquement à l'indépendance.

Par la suite, le nombre d'États indépendants n'a cessé d'augmenter, notamment sous l'effet de la décolonisation et de l'effondrement du bloc soviétique. Il est ainsi passé de 72 en 1945 à 197 en 2012 (date de la reconnaissance de l'État de Palestine comme « État non membre » de l'ONU) :

  • 88 en 1955 (5 en Afrique, 22 en Amérique, 27 en Asie, 32 en Europe et 2 en Océanie) dont 76 membres de l'ONU ;
  • 156 en 1975 (48 en Afrique, 29 en Amérique, 39 en Asie, 33 en Europe et 7 en Océanie) dont 144 membres de l'ONU ;
  • 197 reconnus par l'ONU en 2012 (54 en Afrique, 35 en Amérique, 47 en Asie, 45 en Europe et 16 en Océanie) dont 193 membres de cette organisation, qui reconnaît également les Îles Cook, Niue[note 2], l'État de Palestine et le Vatican comme « États non membres ». Les Îles Cook et Niue sont des États en libre association avec la Nouvelle-Zélande. Le Vatican[note 1] et l'État de Palestine ont quant à eux le statut d'États observateurs à l'ONU.

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. a b et c C'est le Saint-Siège (l'évêché de Rome, propriétaire et résidant du Vatican) qui est représenté à l'ONU, et non le Vatican (l'État qui administre ce petit territoire). Même si leur chef est le même, leurs passeports sont différents.
  2. a b c d et e Les Îles Cook et Niue ont un statut juridique unique au monde, celui d'« États en auto-gouvernance » (self-governing state), librement associés à la Nouvelle-Zélande. Cette dernière n'y conserve qu'une seule fonction régalienne, à savoir la défense (mais pas la politique étrangère). Les Îles Cook et Niue partagent également une citoyenneté commune avec l'ancienne puissance de tutelle[3]. Les Îles Cook ont été reconnues comme indépendantes dans leurs affaires étrangères et se sont vu attribuer le statut d'« État non-membre » en 1992 par l’Organisation des Nations unies, puis il en a été de même pour Niue en 1994[4],[5].
    Ces deux derniers pays peuvent se prévaloir de la clause « tous les États » définie par la convention de Vienne sur les relations diplomatiques de 1961[6].
  3. Le « Code de rédaction interinstitutionnel, annexe A5, Liste des États (au 5 février 2022) » de Office des publications officielles des Communautés européennes indique : « Cette liste n'est pas une prise de position officielle des services rédactionnels du présent ouvrage sur le statut juridique ou politique des entités mentionnées ».
  4. La « Liste des dénominations d'États » du département fédéral suisse des Affaires étrangères indique à propos de la république de Chine : « N'est pas reconnue par le Conseil fédéral ».
  5. Le nom de République argentine est le plus communément employé de nos jours et celui utilisé par l'ensemble des instances internationales. Cependant, les quatre noms ici mentionnés sont constitutionnellement officiels. Pour plus de détails sur l'utilisation historique prédominante de ces différents noms, se référer à l'article Confédération argentine.
  6. a b c d e f et g États reconnus par l'ONU mais non reconnus par au moins un État
  7. « Dominion du Canada » reste le nom officiel du Canada, selon les termes de la loi constitutionnelle de 1867. Cette appellation est cependant abandonnée dès le début des années 1960 et le terme « dominion » n'apparaît ni dans la loi de 1982 organisant le rapatriement de la Constitution ni dans la Charte canadienne des droits et libertés. De nos jours, l'expression est encore utilisée occasionnellement dans des documents juridiques.
  8. L’hymne centrafricain donne Centrafrique masculin.
  9. Traduction du nom constitutionnel Nihon-koku/Nippon-koku, « Japon » étant simplement la traduction de Nihon/Nippon.
  10. Larousse.fr conserve à ce jour (16 juin 2023) la forme longue identique à celle du régime de Mouammar Kadhafi, renversé en 2011. Le Petit Robert (2014) donne également « La Grande Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste ».
  11. Nouveau nom adopté le lors de l'entrée en vigueur de l'accord de Prespa, mettant fin au conflit diplomatique autour du nom de la Macédoine.

Références

[modifier | modifier le code]
  1. Commission de toponymie de l'Institut géographique national (IGN), « Pays et capitales du monde : Pays indépendants au  » [archive du ] [PDF] (consulté le ).
  2. L'ONU n'est pas habilitée de reconnaître un État. Cette prérogative étant exclusivement étatique. https://www.un.org/fr/about-us/about-un-membership#:~:text=L%27ONU%20n%27%C3%A9tant%20ni,un%20%C3%89tat%20ou%20un%20gouvernement.
  3. (en) « REGION: Cook Islands puts New Zealand citizenship first », Pacific Magazine (en),‎ (lire en ligne)
  4. « UN THE WORLD TODAY »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) [PDF]
  5. (en) « Repertory of Practice of United Nations Organs Supplement No. 8 » [PDF], p. 10
  6. « Précis de la pratique du secrétaire général en tant que dépositaire de traités multilatéraux »
  7. « Nilufer Bakhtiyar: "For Azerbaijan Pakistan does not recognize Armenia as a country" », sur today.az (consulté le )
  8. « Constitution of the People's Republic of China », International Human Rights Treaties and Documents Database (consulté le )
  9. CIA World Factbook, « Chypre », Central Intelligence Agency, (consulté le )
  10. « Cyprus exists without Turkey's recognition: president »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), XINHUA, (consulté le )
  11. (en) Sait Akşit et Costas Melakopides, The influence of Turkish military forces on political agenda-setting in Turkey, analised on the basis of the Cyprus question : Foreign affairs, Graham Avery, , 15 p. (lire en ligne).
  12. Government of Israel, « Déclaration d'indépendance d'Israël »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), université Yale, (consulté le ).
  13. Reply, « Testimony Testifying Against Israel », sur mythsandfacts.org, Mythsandfacts.org (consulté le )
  14. « Khartoum Resolution »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Council on Foreign Relations.
  15. (en) L.K Singh, Foreign Exchange Management and Air Ticketing, Gyan Publishing House, , 342 p. (ISBN 978-81-8205-474-5, lire en ligne), p. 254.
  16. Government of Israel, « Israel's Diplomatic Missions Abroad: Status of relations », Ministry of Foreign Affairs (consulté le ).
  17. « Treaty on Basic Relations between Japan and the Republic of Korea » (consulté le )
  18. (en) « Declaration of Independence », Time,‎ (lire en ligne, consulté le )
  19. Scofield, David, « Seoul's double-talk on reunification », Asia Times, (consulté le )
  20. US Library of Congress, « World War II and Korea », Country Studies, (consulté le ).
  21. Sterngold, James, « China, Backing North Korea, Quits Armistice Commission », The New York Times, (consulté le ).
  22. « La Barbade, 32e État à ne plus reconnaître la République arabe sahraouie démocratique », Jeune Afrique, (consulté le ).
  23. a et b AFP, « Le Venezuela reconnaît l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur France 24, .
  24. a et b Marie Jégo, « Nauru, nouvel allié chèrement payé », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  25. « Medvedev n'a pas peur d'une nouvelle « guerre froide » », Le Figaro, (consulté le )
  26. AFP, « Le Nicaragua reconnaît l'Ossétie », Le Figaro, (consulté le ).
  27. Christophe Chiclet, « République turque de Chypre du Nord »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Encyclopædia Universalis (consulté le ).
  28. « The Foreign Policy Concept of the Pridnestrovian Moldavian Republic » (consulté le )
  29. « Le Somaliland, État hors normes non reconnu comme un pays souverain, a su construire la paix », sur France Info, (consulté le )
  30. « La construction de l'État somalien », sur The New Humanitarian, (consulté le ).
  31. « Somalie : qui sont les Shebab ? », sur TV5 Monde, (consulté le )
  32. « RCA : « L'État du Logone », une menace nationale et régionale « à prendre au sérieux » (experts) », sur aa.com.tr (consulté le ).
  33. CNT/CNIG 2019
  34. « Honorable Senado de la Nación Argentina », sur senado.gov.ar via Wikiwix (consulté le ).
  35. (en) Roger O'Toole (éditeurs : Hvithamar, Annika ; Warburg, Margit ; Jacobsen, Brian Arly), Holy nations and global identities : civil religion, nationalism, and globalisation, Leyde, Brill, , 307 p. (ISBN 978-90-04-17828-1, lire en ligne), « Dominion of the Gods: Religious continuity and change in a Canadian context », p. 137.
  36. « Dominion du Canada », sur thecanadianencyclopedia.ca (consulté le ).
  37. Aymon Baud, Philippe Forêt et Svetlana Gorshenina, La Haute-Asie telle qu'ils l'ont vue : explorateurs et scientifiques de 1820 à 1940, , 144 p. (ISBN 9782880862992, lire en ligne), p. 114.

Références toponymiques utilisées

[modifier | modifier le code]

Les dénominations de la liste principale des pays proviennent des documents suivants :

N.B. :

  1. Uniquement lorsque les dénominations diffèrent, chaque dénomination (ou uniquement la dénomination qui fait exception) est suivie de l'abréviation de la source qui la donne (CNT, L, OIT, ONU, PR, SQ, SS, UE).
  2. Certains organismes utilisent plusieurs dénominations différentes pour la même entité, dans ce cas-là, l’abréviation suit chaque dénomination utilisée.
  3. Le Petit Robert des noms propres utilise généralement une minuscule sur les mots « république » ; de la même manière Larousse utilise la plupart du temps la minuscule pour « royaume ». Lorsque c'est la seule différence, elle est indiquée par un « m » suivant l’abréviation : « Lm » ou « PRm ».
  4. Certains organismes utilisent, dans leurs nomenclatures, une partie du nom est entre parenthèses ; lorsque c’est la seule différence, elle est indiquée par un « p » suivant l’abréviation (ONUp par exemple).
  5. Les articles devant le nom des entités ne sont pas donnés par l’Institut de la statistique du Québec ni par l’Office fédéral de la statistique de la Suisse.

Autres références toponymiques

[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

[modifier | modifier le code]