ISO 3533

Exemple de produits manufacturés destinés à la stimulation sexuelle par voie de contact avec les organes génitaux, l'anus ou les deux.

ISO 3533 est une norme internationale de l'Organisation internationale de normalisation (ISO). Intitulée Sex Toys – Exigences relatives à la conception et à la sécurité des produits destinés à être mis en contact direct avec les organes génitaux, l’anus ou les deux, elle spécifie les exigences en matière de sécurité et d'information pour ce qui concerne les sex-toys.

Quoique par extension « sex-toys » puisse parfois s'appliquer à l'ensemble des produits dont la fonction consiste à faciliter, augmenter ou prolonger l'acte sexuel (gels, lubrifiants, huiles de massage, etc.), la norme ISO 3533 exclut les dispositifs médicaux ainsi que les produits cosmétiques ou d'assistance.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette norme naît d'une inquiétude du personnel soignant du Stockholm South General, un hôpital suédois, face au constat d'une recrudescence alarmante des cas de rétention de corps étrangers liés à une mauvaise conception ou à une mauvaise utilisation des sex-toys[1]. À la suite de cette alerte, le SIS (Swedish Institute for Standards) commence l'élaboration d'une norme spécifique visant à garantir la sécurité des utilisateurs et utilisatrices de jouets sexuels. La proposition suédoise conduit l'ANSI à publier un appel à commentaires auprès des acteurs du secteur de l'industrie des produits manufacturés destinés à l'augmentation du plaisir sexuel. La discussion aboutit en 2021 à une première version de la norme, sous le nom d'ISO 3533:2021[2].

Exigences (liste non exhaustive)[modifier | modifier le code]

Les exigences de conception reprises dans la norme ISO 3533 visent à réduire autant que possible le risque de blessures des utilisateurs et utilisatrices en cas d'utilisation conforme aux recommandations des sex-toys[3]. Les risques de mauvaises utilisations raisonnablement prévisibles, intentionnelles ou non (par ex. : l'insertion dans l'anus d'un jouet destiné à être mis en contact direct avec les organes génitaux ou les deux) sont également pris en compte. On trouve notamment des recommandations concernant les points suivants :

  • Afin d'éviter tout coincement, les produits destinés à être insérés (plugs anaux, billes anales, godemichets...) ou susceptibles d'être utilisés à tort comme tels doivent être conçus de manière à ne pas rester coincés et à pouvoir être extraits aisément et en toute sécurité soit par l'utilisateur ou l'utilisatrice même, soit par le personnel médical.
  • Les jouets destinés à enserrer ou à contraindre (anneaux péniens, dispositifs dits de chasteté, menottes...) doivent être faciles à ôter en cas d'urgence ou de perte de clés. Pour se libérer, l'utilisation éventuelle d'outils ménagers courants (pinces) est admise, mais le recours à des outils électriques (perceuse, scie circulaire) est proscrit.
  • Les sex-toys doivent être lisses et exempts de bavures ou d’arêtes vives susceptibles de provoquer des coupures.
  • Les produits avec des fonctionnalités d'échauffements ne doivent jamais dépasser 48 º C en surface, conformément à la norme ISO 13732-1 définissant les seuils de brûlures.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Martin Dahlberg, Martin Nordberg, Emil Pieniowski et Lennart Boström, « Retained sex toys: an increasing and possibly preventable medical condition », International Journal of Colorectal Disease, vol. 34, no 1,‎ , p. 181–183 (ISSN 1432-1262, PMID 30030606, PMCID PMC6318238, DOI 10.1007/s00384-018-3125-4, lire en ligne, consulté le )
  2. « Une norme ISO pour les sex-toys, qu’est-ce que ça change? », sur Femina (consulté le )
  3. (en) Samantha Cole, « Finally, Dildos are Getting Safety Standards », sur Vice, (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • ISO 3533:2021 sur les exigences relatives à la conception et à la sécurité des produits destinés à être mis en contact direct avec les organes génitaux, l'anus ou les deux.
  • ISO 13732-1:2006 sur l'ergonomie des ambiances thermiques et les méthodes d'évaluation de la réponse humaine en cas de contact supérieur à 0,5 s avec des surfaces chaudes.