Venera 8


Venera 8 (en russe : Венера-8) était une sonde spatiale lancée par l'Union soviétique vers Vénus.

Elle faisait partie du programme Venera.

  • Date de lancement : , h 15 UTC
  • Masse en orbite : 1 180 kg
  • Masse de l'atterrisseur : 495 kg

La mission Venera 8 comprenait une sonde de l'atmosphère de Vénus ainsi qu'un atterrisseur. Son instrumentation incluait : des senseurs de température, de pression et d'éclairement ainsi qu'un altimètre, un spectromètre à rayons gamma, un analyseur de gaz et un système de radio-transmission. La sonde a atteint Vénus en 117 jours, avec une correction de trajectoire à mi-parcours le . Après la séparation d'avec la plateforme (qui embarquait un détecteur de rayons cosmiques, un détecteur de vent solaire et un spectromètre ultraviolet), l'entrée dans l'atmosphère eut lieu le , h 37 UTC. Afin de prolonger leur durée de vie à la surface de Vénus, un dispositif de réfrigération installé sur la plateforme a été utilisé pour refroidir l'intérieur des capsules avant leur entrée dans l'atmosphère. La vitesse a été réduite de 41 696 km/h à 900 km/h par aérofreinage. Le parachute d'un diamètre de 2,5 mètres s'est ouvert à l'altitude 60 km.

Venera 8 a transmis des données au cours de sa descente. Une brusque diminution de l'éclairement fut notée entre 35 km et 30 km d'altitude et des vitesses de vent inférieures à 1 km/s ont été mesurées. Venera 8 se posa à h 32 UTC dans un rayon de 150 km autour de la position 10,70° sud, 335,25° est, au soleil et à environ 500 km du terminateur. La sonde continua à fournir des données pendant 50 minutes et 11 secondes avant de tomber en panne en raison des conditions extrêmes régnant à la surface de Vénus. Les données confirmèrent les mesures de pression et de température (470 °C, 90 atmosphères) effectuées par la sonde Venera 7, ainsi qu'un niveau d'éclairement suffisant pour effectuer des prises de vue à la surface de Vénus, similaire à celui obtenu sur Terre lors d'une journée nuageuse avec une visibilité d'environ 1 km.

Les mesures du photomètre de Venera 8 ont montré pour la première fois la présence de nuages vénusiens jusqu'à des altitudes élevées et que l'atmosphère était relativement claire entre cette altitude et la surface. Le spectromètre gamma a mesuré un ratio uranium/thorium/potassium de la surface rocheuse similaire à celui du granite.

Références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]