LSTM

Données générales
Organisation Drapeau de l’Union européenne Agence spatiale européenne
Constructeur Drapeau de l'Espagne Airbus Defence and Space
Programme Copernicus
Domaine Mesure de l'humidité du sol
Nombre d'exemplaires 2
Constellation Oui
Statut En cours de spécifications
Lancement vers 2029

Caractéristiques techniques
Contrôle d'attitude Stabilisé 3 axes
Source d'énergie Panneaux solaires
Orbite
Orbite héliosynchrone
Principaux instruments
X radiomètre infrarouge

Sentinel-8 ou LSTM (acronyme de Land Surface Temperature) est un satellite d'observation de la Terre de l'Agence spatiale européenne développé dans le cadre du programme Copernicus de l'Union Européenne. L'instrument principal de LSTM est un radiomètre infrarouge à haute résolution spatio-temporelle qui doit mesurer la température de la surface des terres. La mission répond à des besoins prioritaires de la communauté des utilisateurs de l'agriculture et a pour objectif d'améliorer la production agricole de manière soutenable dans un contexte d'une diminution des ressources en eau et de variabilité du climat. La mesure de la température de la surface et le calcul dérivé de l'évapotranspiration sont des variables clés permettant de comprendre et de répondre à la variabilité du climat, de gérer les ressources en eau pour les besoins de l'agriculture, de prédire les sécheresses, de gérer la dégradation des sols, les catastrophes naturelles tels que les incendies, les éruptions volcaniques, de gérer les eaux côtières et les eaux intérieures ainsi que les problèmes liés au réchauffement dans les villes. Deux exemplaires de ce satellite doivent être placés sur une orbite héliosynchrone vers 2028.

Historique[modifier | modifier le code]

La mission LSTM fait partie de la deuxième génération de satellites Sentinel du programme Copernicus de l'Union Européenne dont la phase de spécifications a débuté au début des années 2020 pour répondre à la fois à des besoins non satisfaits par les satellites déjà déployés ou en cours de déploiement et pour accroitre les capacités du segment spatial du programme. Le développement du satellite est co-financé par l'Union Européenne et l'Agence spatiale européenne maitre d’œuvre du segment spatial[1]. Le développement du satellite a été confié en juillet 2020, dans le cadre d'un contrat de 380 millions €, à l'établissement espagnol de Airbus Defence and Space. Le lancement définitif du projet doit être confirmé courant 2021[2].

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Radiomètre à micro-ondes[modifier | modifier le code]

L'instrument principal du satellite LSTM est un radiomètre infrarouge[3].

Déroulement de la mission[modifier | modifier le code]

Deux exemplaires du satellite LSTM doivent être placés sur une orbite héliosynchrone vers 2028[4],[5],[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Copernicus High Priority Candidates », Agence spatiale européenne (consulté le )
  2. (en) « Contracts signed for three high-priority environmental missions », Agence spatiale européenne (consulté le )
  3. a et b (en) « CIMR », sur EO Portal, Agence spatiale européenne (consulté le )
  4. (en) Division des missions scientifiques d'observation de la Terre, Copernicus High spatio-temporeal resolution land surface temperature - Mission Requirements Document, Agence spatiale européenne, , 89 p. (lire en ligne)
  5. (en) Gunter Krebs, « LSTM (Sentinel 8) », sur Gunter's Space Page (consulté le )

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Division des missions scientifiques d'observation de la Terre, Copernicus High spatio-temporeal resolution land surface temperature - Mission Requirements Document, Agence spatiale européenne, , 89 p. (lire en ligne)
    cahier des charges du satellite.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]