Segment orbital Axiom

Segment orbital Axiom
Description de cette image, également commentée ci-après
Représentation du segment orbital Axiom, amarré au module Harmony de la Station spatiale internationale (ISS).
Données générales
Organisation Axiom Space
Domaine Tourisme spatial, vol spatial commercial…
Type de mission Station spatiale
Lancement 2024 (prévision)

Caractéristiques techniques
Orbite
Orbite Orbite terrestre basse
Périgée 330 km d'altitude
Apogée 420 km d'altitude
Période 92,69 min
Inclinaison 51,65°

Le segment orbital Axiom (Axiom Orbital Segment, ou Axiom Station, en anglais) est un projet de station spatiale prévu pour 2024, par la société américaine Axiom Space, pour le tourisme spatial, à environ 400 km en orbite terrestre[1],[2],[3].

Contexte[modifier | modifier le code]

Les nombreux succès des années 2010 de lancement de fusées américaines SpaceX d'Elon Musk[4] relancent les projets de tourisme spatial et de vols spatiaux commerciaux de manière générale. Ce projet américain d'habitat spatial fait suite à divers projets de tourisme spatial de Virgin Galactic de Richard Branson, Blue Origin de Jeff Bezos, les stations de Bigelow Aerospace, Aurora, Station Voyager.

Segment orbital Axiom de l'ISS[modifier | modifier le code]

Le segment orbital Axiom est conçu par Axiom Space (fondé par Michael Suffredini, ex directeur des programmes de la Station spatiale internationale), avec pour objectif de développer avec la NASA, le vol spatial privé vers l’ISS[5]. Il est constitué de trois modules amarrés entre eux et liés à l'ISS au port d'amarrage avant du module Harmony, en lieu et place du PMA-2 et de IDA-2, qui devront être relocalisés. Les touristes spatiaux voyageront en véhicule spatial SpaceX Crew Dragon, ou Boeing CST-100 Starliner[6], pour des séjours touristiques d'une dizaine de jours, pour des coûts individuels annoncés de 55 millions de dollars[7].

Une importante partie de ce projet est réalisée par les sociétés française Thales Alenia Space (TAS, filiale de Thales) et italienne Leonardo[8]. L'architecture et décor intérieur du module d'habitation sont réalisés par le designer français Philippe Starck[9], avec chambre en forme d'œuf-cocon capitonné (adaptée à une vie en liberté multi-directionnelle en « impesanteur »), parsemée de centaines de nano-DEL à couleurs variantes, fenêtres et hublots panoramiques, lit rétractable, écrans tactiles, et système de communication haut débit individuel vers la Terre[10],[11]. Un dôme-coupole inférieur entièrement vitré, similaire à la Cupola, permet une vue panoramique à 360° sur la Terre[12],[13].

Station spatiale Axiom[modifier | modifier le code]

Axiom Space prévoit dans les années 2030, en fin d'activité d'ISS, de détacher ses modules pour en faire une station spatiale indépendante, de 110 m de longueur, pour une capacité d'accueil de 16 personnes, reprenant l'idée du projet russe similaire Orbital Piloted Assembly and Experiment Complex (OPSEK) qui consistait à récupérer les modules du segment orbital russe de l'ISS[14],[15],[16].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Axiom Station », sur www.axiomspace.com,
  2. « Cette capsule designée par Philippe Starck sera arrimée à l'ISS en 2024 », sur www.usinenouvelle.com,
  3. « NASA selects Axiom Space to build commercial space station segment », sur www.nasaspaceflight.com,
  4. « Elon Musk veut amener des touristes à bord de la Station spatiale internationale », sur www.lesoir.be,
  5. « La NASA annonce le lancement d’un hôtel spatial », sur quokkamag.com,
  6. « La NASA se prépare à recevoir des touristes à bord de l’ISS », sur www.tomsguide.fr,
  7. « Quel célèbre designer réalisera le premier hôtel dans l’espace ? », sur www.numero.com,
  8. « Thales décroche un contrat pour la station spatiale privée d’Axiom Space », sur www.capital.fr,
  9. « Starck », sur www.starck.fr,
  10. « L’hôtel spatial Axiom en partie construit par des Français », sur www.journaldugeek.com,
  11. « Axiom Space emmène les particuliers dans l’espace. », sur www.journalduluxe.fr,
  12. « Le premier hôtel spatial sera Made in France », sur www.hospitality-on.com,
  13. « Découvrez la station spatiale conçue par Philippe Starck pour accueillir des touristes à partir de 2024 », sur www.businessinsider.fr,
  14. « Nouveau monde. Le Français Thales choisi pour fabriquer l’hôtel spatial du futur », sur www.francetvinfo.fr,
  15. « Cocorico : le premier hôtel spatial sera made in France », sur www.detours.canal.fr,
  16. « Philippe Starck dévoile les premières images de l’hôtel spatial », sur www.neozone.org,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]