Primaires présidentielles du Parti démocrate américain de 2020

Wikipedia open wikipedia design.

Primaires présidentielles du Parti démocrate américain de 2020
4 051 délégués
(4 051 délégués 2026 délégués requis pour être investi)
au
Type d’élection Élection primaire
Pete Buttigieg by Gage Skidmore.jpg Pete Buttigieg –
Voix 107 553
Grands électeurs 23
Bernie Sanders.jpg Bernie Sanders –
Voix 113 873
Grands électeurs 21
Elizabeth Warren, official portrait, 114th Congress (cropped)(2).jpg Elizabeth Warren –
Voix 59 566
Grands électeurs 8
Amy Klobuchar, official portrait, 113th Congress (cropped).jpg Amy Klobuchar –
Voix 73 120
Grands électeurs 7
Joe Biden 2013.jpg Joe Biden –
Voix 45 651
Grands électeurs 6
Résultats par État
Carte
Candidat à l'élection présidentielle
Candidate en 2016
Hillary Clinton

Les primaires présidentielles du Parti démocrate américain de 2020 sont le processus par lequel les sympathisants et les membres du Parti démocrate désignent leur candidat à l'élection présidentielle de 2020. Elles commencent par le caucus de l'Iowa le 3 février et se terminent par la primaire de Washington, D.C. le 16 juin.

Candidats[modifier | modifier le code]

Candidats déclarés[modifier | modifier le code]

Candidat Fonction la plus récente État Logotype Source

Joe Biden
(campagne)
Vice-président des États-Unis
(2009-2017)
Drapeau du Delaware Delaware
Joe Biden 2020 presidential campaign logo.svg
[1]

Michael Bloomberg
Maire de New York

(2002-2013)

Drapeau de l'État de New York New York
Mike Bloomberg 2020 presidential campaign logo.svg
[2]
Pete Buttigieg
Pete Buttigieg

(campagne)

Maire de South Bend
(2012-2020)
Drapeau de l'Indiana Indiana
Pete for America logo (Strato Blue).svg
[3]
Tulsi Gabbard
Tulsi Gabbard
Représentante des États-Unis
(depuis 2013)
Drapeau d'Hawaï Hawaï
Tulsi Gabbard 2020 presidential campaign logo.svg
[4]
Amy Klobuchar
Amy Klobuchar
Sénatrice des États-Unis
(depuis 2007)
Drapeau du Minnesota Minnesota
Amy Klobuchar 2020 presidential campaign logo.svg
[5]
Bernie Sanders
Bernie Sanders
Sénateur des États-Unis
(depuis 2007)
Drapeau du Vermont Vermont
Bernie Sanders 2020 logo.svg
[6]
Tom Steyer
Tom Steyer
Philanthrope Drapeau de la Californie Californie
Tom Steyer 2020 logo (black text).svg
[7]
Elizabeth Warren
Elizabeth Warren
Sénatrice des États-Unis
(depuis 2013)
Drapeau du Massachusetts Massachusetts
Warren2020.png
[8]

Candidatures retirées[modifier | modifier le code]

Avant les primaires[modifier | modifier le code]

Pendant les primaires[modifier | modifier le code]

  • Andrew Yang, entrepreneur, se retire le 11 février 2020 après l'annonce des résultats de la primaire du New-Hampshire[29].
  • Michael Bennet, sénateur du Colorado, se retire le 11 février 2020 après l'annonce des résultats de la primaire du New-Hampshire[30].
  • Deval Patrick, ancien Gouverneur du Massachusetts, se retire le 12 février 2020. Cet abandon fait suite aux résultats de la primaire du New-Hampshire[31].

Évolution de la campagne des primaires[modifier | modifier le code]

Chronologie[modifier | modifier le code]

Richard Ojeda#2020 presidential campaignEric Swalwell 2020 presidential campaignMike Gravel 2020 presidential campaignJohn Hickenlooper 2020 presidential campaignJay Inslee 2020 presidential campaignSeth Moulton 2020 presidential campaignKirsten Gillibrand 2020 presidential campaignBill de Blasio 2020 presidential campaignTim Ryan 2020 presidential campaignBeto O'Rourke 2020 presidential campaignWayne Messam 2020 presidential campaignJoe Sestak 2020 presidential campaignSteve Bullock 2020 presidential campaignKamala Harris 2020 presidential campaignJulián Castro 2020 presidential campaignMarianne Williamson 2020 presidential campaignCory Booker 2020 presidential campaignJohn Delaney 2020 presidential campaignAndrew Yang 2020 presidential campaignMichael Bennet 2020 presidential campaignElizabeth Warren 2020 presidential campaignTom Steyer 2020 presidential campaignBernie Sanders 2020 presidential campaignDeval Patrick 2020 presidential campaignAmy Klobuchar 2020 presidential campaignTulsi Gabbard 2020 presidential campaignPete Buttigieg 2020 presidential campaignMichael Bloomberg 2020 presidential campaignJoe Biden 2020 presidential campaign
Campagnes
actives
Campagnes
abandonnées
Élections
de mi-mandat
Caucus
de l'Iowa
Primaire du
New Hampshire
Super
Tuesday
Primaire du
district de Columbia
Convention nationale
démocrate 2020
Élection
présidentielle

Contexte[modifier | modifier le code]

L'échec d'Hillary Clinton, associée à l'establishment lors de la précédente élection présidentielle[32], est vécu comme une grande déception par les militants et les électeurs démocrates[33]. Parmi les personnalités envisagées pour affronter Donald Trump, l'ancien vice-président Joe Biden fait initialement figure de favori[34]. Bernie Sanders, sénateur des États-Unis pour le Vermont et candidat malheureux des primaires démocrates de 2016, exprime son intérêt pour une nouvelle candidature, déclarant en novembre 2018 : « s'il s'avère que je suis le meilleur candidat pour battre Donald Trump, alors je serai probablement candidat »[35]. Cependant, l'âge avancé des deux prétendants potentiels est souvent présenté comme un handicap. Une nouvelle figure démocrate plus jeune pourrait être préférée par les électeurs[36],[37]. Par ailleurs, les élections intermédiaires et les tendances qui peuvent être observées au sein du Parti démocrate montrent que les électeurs semblent plébisciter des personnalités situées plus à gauche sur l'échiquier politique que les représentants actuels, comme en témoigne l'ascension politique d'Alexandria Ocasio-Cortez, nouvelle représentante pour l'État de New York. La tendance pourrait néanmoins éloigner certains électeurs modérés du camp démocrate, en particulier dans les États pivots, au bénéfice de Donald Trump[38].

Hillary Clinton est mentionnée comme un recours potentiel pour affronter à nouveau Donald Trump, mais elle réfute ces rumeurs[39], avant d'évoquer elle-même cette hypothèse[40]. Les candidatures d'autres personnalités sont également envisagées, comme celles de l'ancien maire de New York Michael Bloomberg[41] et de l'ancienne Première dame Michelle Obama[42], qui refuse de se présenter.

L'ancien vice-président Joe Biden se maintient en tête des intentions de vote selon les sondages, principalement grâce aux électeurs âgés de plus de 45 ans et la majorité silencieuse peu politisée et effrayée par les grands changements portés par Elizabeth Warren et Bernie Sanders[40]. Wall Street semble très défavorable à l’idée d’une présidence Warren et contribue à financer les campagnes de ses adversaires centristes[40],[43].

En 2019, l’ensemble des candidats à la primaire se sont engagés à refuser les Comités d'action politique (PAC), auxquels les entreprises peuvent contribuer sans réelle limite. Certains participent aux dîners et événements destinés aux levées de fonds pour récolter les contributions des riches donateurs, d’autres, comme Warren et Sanders, s'en remettent aux seuls dons spontanés des petits contributeurs. Face aux attaques répétées provenant des républicains depuis le début de la controverse ukrainienne, Biden choisit finalement d’accepter la création d’un Super PAC pour le défendre[40].

Débats[modifier | modifier le code]

Le 20 décembre 2018, le président du Comité national démocrate Tom Perez annonce qu'une série de débats devrait commencer dès le mois de juin 2019[68]. Le 6 mars 2019, le Parti démocrate annonce qu'aucun débat n'aura lieu sur Fox News, la principale chaîne télévisée conservatrice américaine[69].

Plusieurs débats sont prévus. Face au nombre très important de candidats au début de la primaire, il fut décidé de scinder les premiers débats en deux soirées et d'appliquer des critères d'éligibilité, se basant sur la popularité dans les sondages et le nombre de donateurs. Contrairement à la primaire républicaine de 2016, les candidats sont répartis aléatoirement, il n'y a pas de débats entre les favoris des sondages et les outsiders[70].

Les candidats peuvent participer à des forums (en), sur des sujets et associations spécifiques. Contrairement aux débats, les candidats s'expriment par monologues, sans interactions avec leurs adversaires.

Premier débat[modifier | modifier le code]

Le premier débat a lieu sur deux jours le 26 et le 27 juin 2019 à Miami. Il fut diffusé sur NBC et MSNBC et fut modéré par Lester Holt, Savannah Guthrie (en), Chuck Todd, Rachel Maddow et Jose Diaz-Balart (en). Les vingt candidats qualifiés sont répartis aléatoirement entre les deux soirées[71].

Pour la première soirée (26 juin), sont invités :

Le premier soir de ce débat rassemble près de 15 millions de téléspectateurs[72].

Pour la seconde soirée (27 juin), sont invités :

Le second soir de ce débat rassemble près de 18 millions de téléspectateurs, ce qui fait de celui-ci le débat démocrate le plus regardé de l'Histoire[72].

Deuxième débat[modifier | modifier le code]

Le deuxième débat a lieu sur deux jours le 30 et le 31 juillet 2019 à Détroit[73]. Les vingt candidats qualifiés sont répartis aléatoirement entre les deux soirées[74]. Ce débat est marqué par une forte baisse d'audience vis-à-vis du précédent.

Pour la première soirée (30 juillet), sont invités :

Le premier soir de ce débat rassemble près de 11,5 millions de téléspectateurs[75].

Pour la seconde soirée (31 juillet), sont invités :

Le second soir de ce débat rassemble près de 13,8 millions de téléspectateurs[76].

Troisième débat[modifier | modifier le code]

À partir de ce débat, les conditions d'éligibilités se durcissent, l'éligibilité requiert un nombre minimum de donateurs et plusieurs sondages où le candidat est crédité d'au moins 2 % d'opinions positives. Seuls 10 candidats ont réussi à se qualifier pour le débat du 12 septembre qui a lieu à Houston[77]. Le débat a donc lieu en un soir.

Sont invités :

Le débat rassemble près de 14,04 millions de téléspectateurs[78].

Quatrième débat[modifier | modifier le code]

Si 12 candidats ont réussi à se qualifier pour le débat du 15 octobre qui a eu lieu à Westerville (Ohio), le débat se déroule néanmoins en un soir[79]. Il s'agit du plus grand nombre de candidats jamais présents durant un débat présidentiel aux États-Unis.

Sont invités :

Le débat rassemble 8,34 millions de téléspectateurs[80].

Cinquième débat[modifier | modifier le code]

10 candidats parviennent à se qualifier pour ce débat qui a lieu à Atlanta le 20 novembre 2019.

Sont invités :

Le débat rassemble 7,9 millions de spectateurs devant leur télévision et en streaming[81].

Sixième débat[modifier | modifier le code]

7 candidats parviennent à se qualifier pour ce débat qui a lieu à Los Angeles le 19 décembre 2019.

Sont invités :

Le débat rassemble 6,17 millions de téléspectateurs[82].

Septième débat[modifier | modifier le code]

6 candidats parviennent à se qualifier pour ce débat qui a lieu à Des Moines le 14 janvier 2020.

Sont invités :

Le débat rassemble 11,3 millions de spectateurs devant leur télévision et en streaming[83].

Huitième débat[modifier | modifier le code]

7 candidats parviennent à se qualifier pour ce débat, diffusé sur ABC News, qui a lieu le 7 février 2020 à Manchester, dans le New Hampshire, avant la primaire dans ce même état.

Sont invités :

Neuvième débat[modifier | modifier le code]

Le débat est diffusé le 19 février 2020 sur NBC News et MSNBC et a lieu à Las Vegas. Plusieurs candidats ont abandonné entre-temps suite à la primaire du New Hampshire. À partir de ce débat, il est décidé que seulement les sondages ou l'obtention de délégués sont des critères de participations et non plus les donations. Cette mesure permet l'éligibilité de Michael Bloomberg qui a autofinancé campagne[84].

Sont invités :

Programmes des candidats[modifier | modifier le code]

Le camp démocrate est assez divisé du point de vue idéologique, au-delà de l'opposition contre Trump. Parmi les favoris, le parti est clivé entre Biden, Bloomberg et Buttigieg, reconnus comme centristes et pragmatiques et Sanders et Warren, identifiés comme bien plus à gauche et progressistes (liberal)[85],[86],[87],[88].

Écologie[modifier | modifier le code]

Bernie Sanders défend un programme de lutte contre le changement climatique, le Green New Deal, en réduisant drastiquement les émissions de carbone. Son programme entend consacrer 16 300 milliards de dollars aux problématiques environnementales afin d'atteindre une énergie propre à 100 % pour l'activité des industries de l'énergie et du transport d'ici à 2030 et une économie décarbonée dans son intégralité vingt ans plus tard. Le changement climatique deviendrait une « urgence nationale », des investissements massifs dans la recherche et le développement ou dans les énergies renouvelables seraient effectués. La fracturation hydraulique serait interdite aux États-Unis, ainsi que les imports et exports d'énergies fossiles. Les activités des entreprises et des grandes fortunes liées aux énergies qui ne respectent pas les critères écologiques seraient massivement taxées et un travail serait réalisé avec la Securities and Exchange Commission (SEC) pour rediriger les investissements vers des fonds écologiques[89].

Guerres au Moyen-Orient[modifier | modifier le code]

L'exécution du général iranien Qassem Soleimani dans un raid américain à Bagdad en janvier 2020, et la mort de dizaines de miliciens chiites irakiens dans des bombardements ordonnés par Donald Trump provoquent de très vives tensions entre les États-Unis d'une part et l'Iran et l'Irak d'autre part[90].

Bernie Sanders est sorti du lot en dénonçant sans ambiguïté l'acte du président : « Sa dangereuse escalade nous amène tout près d’une nouvelle guerre désastreuse au Moyen-Orient », Les autres candidats ont dénoncé « l'irresponsabilité » du président, mais sont restés sur la réserve, fustigeant au préalable, comme Joe Biden, Michael Bloomberg, Elisabeth Warren et Pete Buttigieg, le général iranien assassiné[90].

Bernie Sanders a également estimé que la politique étrangère des États-Unis complique la lutte contre les inégalités économiques : « Ce sont rarement les enfants de la classe milliardaire qui sont confrontés à l'agonie d'une politique étrangère imprudente - ce sont les enfants des familles de travailleurs[91]. »

Calendrier des primaires et caucus[modifier | modifier le code]

Calendrier des primaires et des caucus démocrates par date (au 1er février 2020)
  • Février
  • 3 mars (Super mardi)
  • 10 mars
  • 14–17 mars
  • 24–29 mars
  • 4–7 avril
  • 28 avril
  • Mai
  • Juin
  • Les dates des primaires et des caucus indiqués sur la carte ont été fixées par les statuts des États ou les décisions des partis des États, mais sont susceptibles d'être modifiées[92].

    Les élections primaires ont lieu de février à juin 2020. Elles commencent le avec le caucus de l'Iowa. Le est marqué par le Super mardi (Super Tuesday), lors duquel 14 États organisent leurs élections primaires.

    Sondages[modifier | modifier le code]

    Le graphique suivant illustre l'évolution de la position dans les agrégateurs de sondages de chaque candidat depuis décembre 2018 au niveau national.

    Résultats[modifier | modifier le code]

    Cartes des résultats[modifier | modifier le code]

    Résultats par État[modifier | modifier le code]

    Icône pour souligner l'importance du texte
    Attention, les nombres sont issus du modèle "Addition". Les additions se font automatiquement. Merci de ne pas réécrire dessus, mais d'ajouter les nombres à additionner.
    Résultats des primaires démocrates par État[93] (majorité pour obtenir l'investiture : 2 383)
    Date État ou territoire Gagnant en 2016 Système électoral Délégués Candidat Joe Biden Michael Bloomberg Pete Buttigieg Tulsi Gabbard Amy Klobuchar Bernie Sanders Tom Steyer Elizabeth Warren Michael Bennet Deval Patrick Andrew Yang
    Au 11/02/2020 États-Unis Hillary Clinton 3 979 Délégués 6 0 23 0 7 21 0 8 0 0 0
    Voix 25 261 0 73 020 9 655 59 060 76 887 10 734 27 775 967 1 266 8 337
    03/02 Iowa Hillary Clinton Caucus semi-ouverts 41 % 15,8 % 0 % 26,2 % 0 % 12,3 % 26,2 % 0,3 % 18 % 0 % 0 % 1 %
    Délégués 6 0 14 0 1 12 0 8 0 0 0
    Voix 23 631 20 43 273 16 21 120 45 831 431 34 932 4 0 1 759
    11/02 New Hampshire Bernie Sanders Primaire semi-fermée 24 % 8,4 % 0 % 24,4 % 3,3 % 19,8 % 25,7 % 3,6 % 9,2 % 0,3 % 0,4 % 2,8 %
    Délégués 0 0 9 0 6 9 0 0 0 0 0
    Voix 24 921 0 72 457 9 655 58 796 76 324 10 727 27 387 963 1 266 8 315
    22/02 Nevada Hillary Clinton Caucus fermés 36 %
    Délégués
    Voix
    29/02 Caroline du Sud Hillary Clinton Primaire ouverte 54 %
    Délégués
    Voix
    03/03 Alabama Hillary Clinton Primaire ouverte 52 %
    Délégués
    Voix
    Arkansas Hillary Clinton Primaire ouverte 31 %
    Délégués
    Voix
    Californie Hillary Clinton Primaire semi-ouverte 415 %
    Délégués
    Voix
    Caroline du Nord Hillary Clinton Primaire semi-ouverte 110 %
    Délégués
    Voix
    Colorado Bernie Sanders Caucus fermés 67 %
    Délégués
    Voix
    Maine Bernie Sanders Primaire fermée 24 %
    Délégués
    Voix
    Massachusetts Hillary Clinton Primaire semi-fermée 91 %
    Délégués
    Voix
    Minnesota Bernie Sanders Caucus ouverts 75 %
    Délégués
    Voix
    Oklahoma Bernie Sanders Primaire semi-fermée 37 %
    Délégués
    Voix
    Samoa américaines Hillary Clinton Caucus fermés 6 %
    Délégués
    Voix
    Tennessee Hillary Clinton Primaire ouverte 64 %
    Délégués
    Voix
    Texas Hillary Clinton Primaire ouverte 228 %
    Délégués
    Voix
    Utah Bernie Sanders Primaire ouverte 29 %
    Délégués
    Voix
    Vermont Bernie Sanders Primaire ouverte 16 %
    Délégués
    Voix
    Virginie Hillary Clinton Primaire ouverte 99 %
    Délégués
    Voix
    10/03 Dakota du Nord Bernie Sanders Caucus 14 %
    Délégués
    Voix
    Démocrates de l'étranger Bernie Sanders Primaire fermée 13 %
    Délégués
    Voix
    Idaho Bernie Sanders Primaire fermée 20 %
    Délégués
    Voix
    Michigan Bernie Sanders Primaire ouverte 125 %
    Délégués
    Voix
    Mississippi Hillary Clinton Primaire ouverte 36 %
    Délégués
    Voix
    Missouri Hillary Clinton Primaire ouverte 68 %
    Délégués
    Voix
    Washington (État) Bernie Sanders Primaire ouverte 89 %
    Délégués
    Voix
    14/03 Îles Mariannes du Nord Hillary Clinton Caucus fermé 6 %
    Délégués
    Voix
    17/03 Arizona Hillary Clinton Primaire fermée 67 %
    Délégués
    Voix
    Floride Hillary Clinton Primaire fermée 219 %
    Délégués
    Voix
    Illinois Hillary Clinton Primaire ouverte 155 %
    Délégués
    Voix
    Ohio Hillary Clinton Primaire semi-ouverte 136 %
    Délégués
    Voix
    24/03 Géorgie Hillary Clinton Primaire ouverte 105 %
    Délégués
    Voix
    29/03 Porto Rico Hillary Clinton Primaire ouverte 51 %
    Délégués
    Voix
    04/04 Alaska Bernie Sanders Caucus fermés 15 %
    Délégués
    Voix
    Hawaï Bernie Sanders Caucus semi-fermés 24 %
    Délégués
    Voix
    Louisiane Hillary Clinton Primaire fermée 54 %
    Délégués
    Voix
    Wyoming Bernie Sanders Caucus fermés 14 %
    Délégués
    Voix
    07/04 Wisconsin Bernie Sanders Caucus fermés 84 %
    Délégués
    Voix
    28/04 Connecticut Hillary Clinton Primaire fermée 60 %
    Délégués
    Voix
    Delaware Hillary Clinton Primaire fermée 21 %
    Délégués
    Voix
    Maryland Hillary Clinton Primaire fermée 96 %
    Délégués
    Voix
    New York Hillary Clinton Primaire fermée 274 %
    Délégués
    Voix
    Pennsylvanie Hillary Clinton Primaire fermée 186 %
    Délégués
    Voix
    Rhode Island Bernie Sanders Primaire semi-fermée 26 %
    Délégués
    Voix
    02/05 Guam Hillary Clinton Caucus fermés 7 %
    Délégués
    Voix
    Kansas Bernie Sanders Primaire fermée 39 %
    Délégués
    Voix
    05/05 Indiana Bernie Sanders Primaire ouverte 82 %
    Délégués
    Voix
    12/05 Nebraska Bernie Sanders Primaire semi-fermée 29 %
    Délégués
    Voix
    Virginie-Occidentale Bernie Sanders Primaire semi-fermée 28 %
    Délégués
    Voix
    19/05 Kentucky Hillary Clinton Primaire fermée 54 %
    Délégués
    Voix
    Oregon Bernie Sanders Primaire fermée 61 %
    Délégués
    Voix
    02/06 Dakota du Sud Hillary Clinton Primaire semi-ouverte 16 %
    Délégués
    Voix
    Montana Bernie Sanders Primaire ouverte 19 %
    Délégués
    Voix
    New Jersey Hillary Clinton Primaire fermée 126 %
    Délégués
    Voix
    Nouveau Mexique Hillary Clinton Primaire fermée 34 %
    Délégués
    Voix
    Washington (district de Columbia) Hillary Clinton Primaire fermée 20 %
    Délégués
    Voix
    06/06 Îles Vierges Hillary Clinton Caucus fermés 7 %
    Délégués
    Voix

    Convention nationale démocrate[modifier | modifier le code]

    La Convention nationale démocrate devrait se dérouler entre le 13 et le 16 juillet 2020[94], à Milwaukee, dans le Wisconsin. L'État est choisi en raison de sa situation de pivot : gagné par Donald Trump en 2016 avec une marge très faible, l'État avait voté démocrate sans interruption depuis 1984.

    Controverses[modifier | modifier le code]

    En septembre 2019, la presse confirme les propos d'un avocat de Donald Trump selon qui le président américain a réclamé à huit reprises à son homologue ukrainien des investigations contre Hunter Biden, le fils de Joe Biden, soupçonné de corruption lorsqu'il travaillait pour un groupe gazier ukrainien dont son père était vice-président[95].

    Hillary Clinton accuse, sans avancer de preuve, Tulsi Gabbard d’être un agent à la solde du Kremlin. Face au scandale provoqué par ces accusations, Hillary Clinton affirme que ses propos ont été « mal caractérisés » par la presse[40].

    Dans un spot publicitaire diffusé à partir d'octobre 2019, Joe Biden affirme être la cible d'un complot russe[40].

    Notes et références[modifier | modifier le code]

    1. (en) « Joe Biden Is Running for President, After Months of Hesitation », (consulté le 25 avril 2019)
    2. (en) « Bloomberg announces he's entering the 2020 presidential race », (consulté le 24 novembre 2019)
    3. a b c et d R. T. L., « Les candidats démocrates à la présidentielle américaine de 2020 », sur RTL Info (consulté le 23 février 2019)
    4. « Etats-Unis: la démocrate Tulsi Gabbard se place pour la présidentielle de 2020 », sur L'Opinion, (consulté le 23 février 2019)
    5. « Amy Klobuchar, une nouvelle sénatrice candidate aux primaires démocrates de 2020 », sur Libération.fr, (consulté le 23 février 2019)
    6. « Le démocrate Bernie Sanders annonce sa candidature à la présidentielle 2020 », sur www.levif.be, (consulté le 23 février 2019)
    7. « Le milliardaire Tom Steyer, 24e candidat démocrate à la Maison Blanche », sur www.lefigaro.fr, (consulté le 16 juillet 2019)
    8. « 2020: Elizabeth Warren se lance dans la course à la présidence », sur Le Soleil, (consulté le 23 février 2019)
    9. (en) « Richard Ojeda ends 2020 presidential bid », sur Washington Examiner, (consulté le 19 février 2019)
    10. (en) Jacob Pramuk, « Eric Swalwell drops out of 2020 presidential race, becoming first prominent Democrat to do so », sur CNBC, (consulté le 8 juillet 2019)
    11. (en) Quint Forgey, « Gravel and his campaign teens end presidential run », sur POLITICO (consulté le 4 août 2019)
    12. (en) Jason Lalljee et Aamer Madhani, « John Hickenlooper drops out of 2020 presidential race », sur USA TODAY (consulté le 2 novembre 2019)
    13. (en) « John Hickenlooper is running for U.S. Senate: “I’m not done fighting for the people of Colorado” », sur The Denver Post, (consulté le 2 novembre 2019)
    14. (en) Sabrina Siddiqui, « Washington governor Jay Inslee drops out of 2020 presidential race », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 22 août 2019)
    15. (en) Alexander Burns, « Seth Moulton Ends 2020 Presidential Campaign With a Warning », sur NYTimes.com, (consulté le 14 février 2020)
    16. (en) Alexander Burns, « Kirsten Gillibrand Drops Out of Democratic Presidential Race », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 28 août 2019)
    17. (en) Jeffery C. Mays, « Bill de Blasio Drops Out of Democratic Presidential Contest », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 20 septembre 2019)
    18. « Tim Ryan abandonne la course à l'investiture démocrate », sur Challenges (consulté le 24 octobre 2019)
    19. (en) Alexander Burns, « Beto O’Rourke Is Dropping Out of the Presidential Race », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 1er novembre 2019)
    20. (en) Sean Collins, « Wayne Messam, who called on Americans to #BeGreat, suspends his presidential bid », sur Vox, (consulté le 21 novembre 2019)
    21. (en) Sahil Kapur, « Joe Sestak just dropped out of the presidential race.pic.twitter.com/Deq9adTdi8 », sur @sahilkapur, 2019t14:25 (consulté le 1er décembre 2019)
    22. (en) Reid J. Epstein et Matt Stevens, « Steve Bullock Drops Out of 2020 Presidential Race », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 2 décembre 2019)
    23. « Cette démocrate, grand espoir de la présidentielle américaine, jette l'éponge », sur Le Huffington Post, (consulté le 3 décembre 2019)
    24. (en) Jennifer Medina et Matt Stevens, « Julián Castro Ends Presidential Campaign », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 2 janvier 2020)
    25. Daniella Diaz et MJ Lee, « Julián Castro endorses Elizabeth Warren for president », sur CNN (consulté le 7 janvier 2020)
    26. (en) « With love and gratitude... », sur www.marianne2020.com (consulté le 10 janvier 2020)
    27. « Le sénateur démocrate Cory Booker abandonne la course à la Maison-Blanche », sur La Presse, (consulté le 13 janvier 2020)
    28. (en) Veronica Stracqualursi et Dan Merica, « John Delaney drops out of Democratic presidential race », sur cnn.com, (consulté le 31 janvier 2020)
    29. (en) Meg Wagner, Fernando Alfonso III, Mike Hayes et Veronica Rocha, « JUST IN: Andrew Yang to suspend 2020 presidential campaign », sur CNN, (consulté le 12 février 2020)
    30. (en) Julie Turkewitz et Maggie Astor, « Michael Bennet Is Dropping Out of the 2020 Presidential Race », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 12 février 2020)
    31. (en) Dan Merica et Eric Bradner, « First on CNN: Deval Patrick ends 2020 presidential campaign », sur CNN (consulté le 12 février 2020)
    32. « Élections américaines: les raisons de l'échec d'Hillary Clinton », sur FIGARO, (consulté le 12 janvier 2019).
    33. Violaine Morin, « Comment expliquer que Hillary Clinton n’ait pas remporté davantage de voix chez les Américaines ? », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 12 janvier 2019).
    34. « Présidentielle de 2020: Biden favori pour l'investiture démocrate », sur www.laliberte.ch (consulté le 12 janvier 2019).
    35. « Etats-Unis: Bernie Sanders se présentera à la présidentielle de 2020 pour battre Donald Trump », sur RTBF Info, (consulté le 12 janvier 2019).
    36. « 73% of Democrats Want ‘A Fresh Face’ As 2020 Nominee - Rasmussen Reports® », sur www.rasmussenreports.com (consulté le 12 janvier 2019).
    37. (en) « USA TODAY/Suffolk Poll: What do Democrats want in 2020? Someone new – and Biden. But definitely not Hillary », sur USA TODAY (consulté le 12 janvier 2019).
    38. « "Trump encourage les démocrates à se gauchiser" », sur LExpress.fr, (consulté le 12 janvier 2019).
    39. « Hillary Clinton, vers une nouvelle candidature en 2020? », sur LExpress.fr, (consulté le 12 janvier 2019).
    40. a b c d e et f « L’establishment démocrate panique face au succès d’Elizabeth Warren et de Bernie Sanders », LVSL,‎ (lire en ligne)
    41. « L'ex-maire de New York Michael Bloomberg ne se présentera pas à la présidentielle 2020 », sur www.lalibre.be (consulté le 6 mars 2019)
    42. (en) « Michelle Obama talks 2020 Trump challengers, gives update on Malia and Sasha », sur USA TODAY (consulté le 6 mars 2019)
    43. « Wall Street Frets Privately About Warren’s 2020 Campaign », The Wall Street Journal,‎ (lire en ligne)
    44. (en) « 201711069086611624/201711069086611624.pdf », sur http://docquery.fec.gov, (consulté le 18 mars 2019)
    45. « Elizabeth Warren, première démocrate candidate pour 2020 », sur LExpress.fr, (consulté le 12 janvier 2019).
    46. « Julian Castro, un jeune Latino pour la Maison-Blanche en 2020 », sur lejdd.fr (consulté le 23 février 2019)
    47. (en) « Kamala Harris raises $1,5 million in the first 24 hours ».
    48. « Présidentielle 2020 : la sénatrice Kirsten Gillibrand à son tour candidate à l'investiture démocrate », sur lesechos.fr, (consulté le 23 février 2019)
    49. « Election présidentielle américaine 2020 : qui sont les candidats ? », sur www.cnews.fr (consulté le 2 août 2019)
    50. « USA : le sénateur du New Jersey Cory Booker candidat à la présidentielle de 2020 », sur RTBF Info, (consulté le 1er février 2019).
    51. (en) Kate Taylor, « Elizabeth Warren Formally Announces 2020 Presidential Bid in Lawrence, Mass. », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 11 février 2019).
    52. (en) Mitch Smith et Lisa Lerer, « Amy Klobuchar Enters 2020 Presidential Race », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 11 février 2019).
    53. « Bernie Sanders se lance à nouveau dans la course à la Maison Blanche », sur Le Huffington Post, (consulté le 23 février 2019)
    54. « Un candidat démocrate veut sauver le climat », sur L'essentiel (consulté le 2 mars 2019)
    55. (en) « Former Colorado Gov. John Hickenlooper, touting diverse background, joins 2020 presidential field », sur ABC News, (consulté le 6 mars 2019)
    56. 20 Minutes avec AFP, « Présidentielle américaine: L'espoir démocrate Beto O'Rourke annonce sa candidature à la Maison blanche », 20 Minutes,‎ (lire en ligne)
    57. Le Figaro avec AFP, « Un nouveau candidat démocrate dans la course à la Maison Blanche », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
    58. « Etats-Unis: Eric Swalwell candidat à l'investiture démocrate pour la présidentielle », sur FIGARO, (consulté le 2 août 2019)
    59. « États-Unis: le progressiste Pete Buttigieg candidat à l'investiture démocrate », sur RFI, (consulté le 2 août 2019)
    60. 20 Minutes avec AFP, « Seth Moulton, élu du Massachusetts et ancien combattant, candidat à l’investiture démocrate », Le Monde,‎ (lire en ligne)
    61. (en) Alexander Burns, « Joe Biden Is Running for President, After Months of Hesitation », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 25 avril 2019)
    62. « Présidentielle américaine 2020: le démocrate Beto O’Rourke jette l’éponge », sur Le Soir, (consulté le 2 novembre 2019)
    63. (en) Alexander Burns, « Michael Bloomberg Joins Democratic Field for President », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 24 novembre 2019)
    64. « Présidentielle américaine: la sénatrice Kamala Harris abandonne la primaire démocrate », sur Le Figaro.fr, (consulté le 4 décembre 2019)
    65. « Le démocrate Julian Castro abandonne la course présidentielle de 2020 », sur Laminute.info, (consulté le 2 février 2020)
    66. « L'optimiste Cory Booker, sénateur démocrate, quitte la course à la Maison Blanche », sur RTBF Info, (consulté le 2 février 2020)
    67. (en) « John Delaney drops out of the 2020 presidential race », sur PBS NewsHour, (consulté le 2 février 2020)
    68. (en) David Siders, « DNC announces fundraising, polling thresholds for early debates », sur POLITICO (consulté le 19 février 2019)
    69. (en) « Democratic National Committee rejects Fox News for debates, citing New Yorker article », sur washingtonpost.com, (consulté le 11 mars 2019)
    70. « Dems institute rule to prevent 'undercard' debate in June », sur Politico,
    71. (en) « DNC names 20 candidates who will appear on stage for first Democratic debate », sur NBC News (consulté le 14 juin 2019)
    72. a et b (en) Mark Joyella, « Second-Night Debate Draws 18 Million Viewers, Making It The Most-Watched For Democrats Ever », sur Forbes (consulté le 30 juin 2019)
    73. Devan Cole, « CNN's 2020 Democratic debate set for July 30-31 in Detroit », sur CNN (consulté le 15 juillet 2019)
    74. (en) « CNN Democratic debate draw: Live updates », sur www.cnn.com, (consulté le 19 juillet 2019)
    75. (en) Michael Calderone, « Democratic debate on CNN sees steep ratings drop », sur POLITICO (consulté le 1er août 2019)
    76. (en) Quint Forgey, « Night 2 of Detroit Dem debates drew 10.7 million viewers, well below June ratings », sur POLITICO (consulté le 2 août 2019)
    77. Gilles Paris, « Aux Etats-Unis, la course à l'investiture démocrate s'éclaircit », sur Le Monde.fr, (consulté le 29 août 2019)
    78. (en) « TV Ratings: Third Democratic Debate Draws 14M Viewers », sur The Hollywood Reporter (consulté le 15 septembre 2019)
    79. (en) Zach Montellaro, « October Democratic debate will be on one night », sur politi.co (consulté le 1er octobre 2019)
    80. (en) « TV Ratings: Fourth Democratic Debate Falls on CNN », sur The Hollywood Reporter (consulté le 14 novembre 2019)
    81. 1=Brian Stelter, « MSNBC's Democratic debate was the least-watched so far », sur CNN (consulté le 22 décembre 2019)
    82. (en) « Sixth Democratic Debate Hits Ratings Low for 2020 Cycle », sur The Hollywood Reporter (consulté le 22 décembre 2019)
    83. (en) Will Thorne et Will Thorne, « Seventh Democratic Debate Draws 7.3 Million Viewers on CNN, Beating Previous Two », sur Variety, (consulté le 15 janvier 2020)
    84. « Le milliardaire Michael Bloomberg présent au prochain débat démocrate », sur Le Point avec l'AFP,
    85. (en) « Would Elizabeth Warren Or Bernie Sanders Move To The Center Against Trump ? », sur FiveThirtyEight,
    86. « Face à Trump, la gauche américaine n'a pas de programme cohérent », sur Causeur,
    87. « Présidentielle 2020 : Pete Buttigieg, le recours centriste », sur Les Échos,
    88. « Présidentielle 2020: Michael Bloomberg menace Joe Biden sur la voie centriste de la primaire démocrate », sur Le Temps,
    89. « Le pari du Green New Deal à 16.300 milliards de dollars de Bernie Sanders », Korii,‎ (lire en ligne)
    90. a et b « La mobilisation antiguerre surgit dans la primaire démocrate », sur L'Humanité,
    91. « Le message anti-guerre de Sanders fait mouche dans la génération post-11-Septembre », sur Le Huffington Post,
    92. (en) Josh Putnam, « The 2020 Presidential Primary Calendar », sur frontloading.blogspot.com (consulté le 1er février 2020).
    93. (en) « Democratic Convention 2020 », sur www.thegreenpapers.com (consulté le 21 février 2020)
    94. (en) Dan Merica, « Exclusive: Democrats, anticipating heated primary, set earlier 2020 convention date », sur CNN (consulté le 19 février 2019)
    95. « Trump a demandé au président ukrainien d’enquêter sur le fils de Joe Biden », Le Parisien,‎ (lire en ligne)

    Annexes[modifier | modifier le code]

    Articles connexes[modifier | modifier le code]

    Liens externes[modifier | modifier le code]



    This page is based on a Wikipedia article written by contributors (read/edit).
    Text is available under the CC BY-SA 4.0 license; additional terms may apply.
    Images, videos and audio are available under their respective licenses.

    Destek