New Line-1

Wikipedia open wikipedia design.

New Line-1
Micro-lanceur spatial réutilisable
Image illustrative de l’article New Line-1
Données générales
Pays d’origine Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Constructeur LinkSpace
Premier vol prévu en 2021
Statut En cours de développement
Hauteur 20,1 mètres
Diamètre 1,8 mètres
Masse au décollage 33 tonnes
Étage(s) 2
Charge utile
Orbite héliosynchrone 200 kg
Dimension coiffe 1,8 x 3 m.
Motorisation
Ergols Kérosène et LOX
1er étage (réutilisable)

New Line-1 est un micro-lanceur réutilisable développé par la start-up chinoise LinkSpace dont le premier vol est prévu en 2021. Cette fusée capable de placer 200 kilogrammes sur une orbite héliosynchrone et d'une masse de 33 tonnes sera propulsée par des moteurs-fusées à ergols liquides brûlant un mélange de kérosène et d'oxygène liquide. Le premier étage réutilisable reprend la technique du lanceur Falcon 9 pour revenir sur le sol.

Historique[modifier | modifier le code]

New Line-1 est développé par la société chinoise LinkSpace. Celle-ci fait partie de la dizaine de startup chinoises (les plus connues sont OneSpace, iSpace et LandSpace) créées au milieu de la décennie 2010 dans le but de se positionner sur le marché du lancement des petits satellites en développant une famille de micro-lanceur. LinkSpace est créée en 2014 par Hu Zhenyu, un jeune étudiant de 21 ans passionné par les fusées[1].

La société développe un micro-lanceur réutilisable de 33 tonnes, New Line-1, qui reprend la technique développée par la société américaine SpaceX pour son lanceur Falcon 9, c'est-à-dire l'atterrissage vertical du premier étage après sa séparation avec la fusée. Pour mettre au point la technique d'atterrissage vertical, LinkSpace utilise un prototype qui, après de nombreux tests en vol captif, a effectué un premier vol libre le 27 mars 2019. L'engin haut de 8,1 mètres et d'une masse de 1,5 tonnes utilise 5 moteurs-fusées à ergols liquides dont la poussée est modulable[2].

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

New Line-1 est une fusée d'une masse de 33 tonnes pour une hauteur de 20,1 mètres et un diamètre de 1,8 mètres. Elle peut placer une masse de 200 kilogrammes sur une orbite héliosynchrone. Elle est propulsée par deux catégories de moteurs-fusées à ergols liquides brûlant un mélange de kérosène et d'oxygène liquide. La coiffe est haute de 3 mètres et a un diamètre de 1,8 mètres. New Line-1 comporte deux étages[3] :

  • Le premier étage, long de 15,1 mètres pour un diamètre de 1,8 mètres. Il est propulsé par 4 moteurs-fusées ayant une poussée totale de 400 kiloNewtons et utilisant une alimentation par générateur de gaz. Après séparation avec le lanceur, l'étage revient se poser sur le sol à la verticale sur un train d'atterrissage.
  • Le deuxième étage, long de 2 mètres pour un diamètre de 1,8 mètre, est propulsé par un unique moteur-fusée.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « 21-yr-old man sets up China's first private rocket firm », sur ANSA, People's Daily Online,
  2. (en) Andrew Jones, « Chinese companies OneSpace and iSpace are preparing for first orbital launches », sur spacenews.com,
  3. (en) Norbert Brugge, « New Line-1 », sur Spacerockets, LandSpace (consulté le 9 avril 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]



This page is based on a Wikipedia article written by contributors (read/edit).
Text is available under the CC BY-SA 4.0 license; additional terms may apply.
Images, videos and audio are available under their respective licenses.

Destek