Miura 5

Miura 5
lanceur spatial léger
Image illustrative de l’article Miura 5
Données générales
Pays d’origine Drapeau de l'Espagne Espagne
Constructeur PLD Space
Premier vol planifié en 2024
Statut En développement
Lancements (échecs) 0
Hauteur 34 m
Diamètre 1,8 m
Étage(s) 2
Base(s) de lancement Kourou
Orbite héliosynchrone 300 kg
Motorisation
1er étage 5 Terrel-C : 525 kN
2e étage 1 Terrel-C : 65 kN

Miura 5 (anciennement Arion 2) est un micro-lanceur spatial espagnol développé par la start-up PLD Space. Il est conçu pour placer en orbite des micro- et nano-satellites depuis la base de lancement de Kourou ou éventuellement un site situé sur le territoire espagnol. Sa charge utile est de 300 à 500 kg sur une orbite basse. Le premier étage est réutilisable et les moteurs-fusées qui le propulsent sont développés en interne et brulent un mélange de kérosène et d'oxygène liquide. Le premier vol est prévu pour juillet 2024[1].

Historique[modifier | modifier le code]

La société PLD Space est créée en 2011 à Elche, ville espagnole située à une vingtaine de kilomètres d'Alicante[2]. L'objectif de la société est de développer des fusées-sondes et des lanceurs légers. PLD Space dispose d'un banc d'essais de moteur-fusée situé sur l'aérodrome de Téruel[3]. La société est financée principalement par des fonds publics espagnols, l'Union européenne (programme SMILE, Small Innovative Launcher for Europe) et l'Agence spatiale européenne (programme LPSR, Liquid Propulsion Stage Recovery).

La société développe d'une part un petit lanceur suborbital mono-étage Miura 1 dont le premier vol doit avoir lieu en 2021 ou 2022. Cette fusée sert de banc d'essais pour le lanceur léger Miura 5 dont le premier vol est prévu vers 2024[1].

Le lanceur Miura 5 doit être propulsé par deux versions du moteur Teprel-C (Tecnología Española de Propulsión Reutilizable Espacial para Lanzadores)) d'une poussée unitaire de 105 kN au niveau de la mer. Ce moteur doit être l'aboutissement d'une famille dont le développement remonte à 2014 : ce sont les Teprel-Demo (NetonVac1) testés en 2015 sur banc d'essais avec une poussée de 25 kN au niveau de la mer, le Teprel-A testé pour la première fois en 2917 et dont la poussée atteint 32 kN et le Teprel-B qui est la première version opérationnelle de la famille. Le Teprel-C est la première version qui devrait mettre en œuvre une turbopompe.

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Miura 5 est un micro-lanceur dont le premier étage est réutilisable. Haut de 35 m pour un diamètre de 1,8 m, il comporte deux étages. Le premier étage est propulsé par cinq moteurs-fusées à ergols liquides TEPREL-C brulant un mélange de kérosène et d'oxygène liquide mis sous pression par une turbopompe. La poussée totale au décollage au niveau de la mer est de 525 kN. Le deuxième étage est propulsé par un unique moteur-fusée TEPREL-C ayant une poussée dans le vide de 65 kN. La coiffe est haute de 4,5 m. En option, le lanceur peut comporter un moteur d'apogée réallumable. Le premier étage est récupéré en mer après une descente sous parachute[4].

Performances[modifier | modifier le code]

Le lanceur Miura 5 peut placer une charge utile de 300 à 500 kg sur une orbite basse[4].

Base de lancement[modifier | modifier le code]

Il est prévu que le lanceur Miura 5 décolle depuis la base de lancement de Kourou située en Guyane française. Deux autres sites en Espagne situés dans l'île de El Hierro dans les Canaries et dans les Açores sont à l'étude.

Comparaison avec les autres lanceurs légers européens développés durant la décennie 2020[modifier | modifier le code]

Principales caractéristiques des lanceurs légers européens en cours de développement (maj 10 août 2022)
Lanceur Prime[5] RFA One[6] Spectrum[7] Skyrora XL[8] Miura 5[4] Zéphyr[9]
Constructeur Drapeau du Royaume-Uni Orbex Drapeau de l'Allemagne RFA Drapeau de l'Allemagne Isar Aerospace Drapeau du Royaume-Uni Skyrora Drapeau de l'Espagne PLD Space Drapeau de la France Latitude
Dimensions
Hauteur x diamètre
19 x 1,3 m 30 x 2 m 27 x 2 m 22,7 x 2,2 m 34 x 1,8 m 15 x 1,2 m
Étages 2 3 2 3 2 2
Masse 18 t 55,8 t
Propulsion (1er étage)
Poussée unitaire
6  ?
 ? kN
9 Helix
100 kN
9 Aquila
75 kN
9 Skyforce
80 kN
5 Terrel-C
105 kN
6 Navier
? kN
Ergols propane x
oxygène liquide
kérosène x
oxygène liquide
propane x
oxygène liquide
kérosène x
peroxyde d'hydrogène
kérosène x
oxygène liquide
kérosène x
oxygène liquide
Charge utile
Orbite héliosynchrone
150 kg
(500 km)
1 200 kg
(700 km)
1 000 kg
(700 km)
315 kg
(500 km)
300 kg
(? km)
70 kg
(600 km)
Autre caractéristique Structure allégée de 30 %
/ratio standard
Moteur à combustion étagée 1er étage récupérable
Base de lancement
principale
Sutherland Indéterminée Andøya SaxaVord Kourou SaxaVord
Premier vol (prévision) 2022 2023 2023 2023 2024 2025


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en-US) Andrew Jones, « Spanish startup PLD Space gears up for 2022 suborbital launch », sur SpaceNews, (consulté le ) : « Subsystem tests for the Miura 5 will begin next year with the target of a first launch in July 2024 from French Guiana. »
  2. (es) Daniel Moltó, « PLD Space: Talento de Elche a la conquista del mercado aeroespacial », elmundo.es,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. (es) Leonor Franco, « PLD Space creará un nuevo banco de pruebas en el aeropuerto para cohetes completos », heraldo.es,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. a b et c (en) « Conoce Miura 5 », PLD Space (consulté le ).
  5. (en) « AZµL - AZores Micro Launcher », Deimos / Orbex, .
  6. (en) « Launcher », RFA, .
  7. (en) « Spectrum », sur Isar Arerospace (consulté le ).
  8. (en) Skyrora, « Skyrora XL » (consulté le ).
  9. (en) « Say Hello to Zephyr », sur venture-orbital.com, Venture Orbital Systems (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]