Miguel Primo de Rivera (1934)

Wikipedia open wikipedia design.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Primo de Rivera.
Miguel Primo de Rivera y Urquijo
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Membre du Congrès des députés
Sénateur espagnol
Procureur aux Cortes Españolas (d)
Titre de noblesse
Duc de Primo de Rivera (en)
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Miguel Primo de Rivera y UrquijoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Famille
Famille Primo de Rivera (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Fernando Primo de Rivera y Sáenz de Heredia (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Rocío Primo de Rivera Oriol (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Antonio María de Oriol y Urquijo (d) (beau-père)
José Antonio Primo de Rivera (oncle)
Maria del Carmen Primo de Rivera (d) (tante)
Pilar Primo de Rivera (tante)
Miguel Primo de Rivera (grand-père)
Miguel Primo de Rivera y Sobremonte (d) (arrière-grand-père)
José Primo de Rivera (d) (arrière-arrière-grand-père)
Luis Miguel Dominguín (beau-frère)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
Falange Española de las JONS (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Monumentos-Jerez--P1040526.JPG
plaque commémorative

Miguel Primo de Rivera y Urquijo, né le à San Sebastián et mort le à Pozuelo de Alarcón[1], est un avocat et homme politique espagnol.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Fernando Primo de Rivera y Sáenz de Heredia (es) et Rosario Urquijo, Miguel Primo de Rivera est le neveu de José Antonio Primo de Rivera, fondateur de la Phalange espagnole et le petit-fils de Miguel Primo de Rivera, chef du gouvernement espagnol de 1923 à 1930. Son éducation se fait avec le prince Juan Carlos.

Il est maire de Jerez de la Frontera de 1965 à 1971, procureur aux Cortes et conseiller national du Movimiento.

Il est le rapporteur aux Cortes de la loi pour la réforme politique.

En 1977, il est désigné sénateur par Juan Carlos.

Il est alcade (maire) perpétuel et honoraire, « Fils adoptif » et médaillé d'or de la ville de Jerez de la Frontera[2].

En 1996, il est l'éditeur des Papeles postumos de José Antonio Primo de Rivera.

Titre nobiliaire[modifier | modifier le code]

  • 3e duc de Primo de Rivera et 5e marquis d'Estella.

Publications[modifier | modifier le code]

  • (es) Papeles postumos de José Antonio, Plaza & Janés, Madrid, 1996
  • (es) No a las dos Españas, 2002

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Nativel Preciado, Entrevista con Miguel primo de Rivera, in: : Joaquín Prieto (coord.), Santos Juliá Díaz (coord.), Javier Pradera (coord.), Memoria de la Transicíon, Taurus Ediciones, 1996, pages 157 - 161

Liens externes[modifier | modifier le code]



This page is based on a Wikipedia article written by contributors (read/edit).
Text is available under the CC BY-SA 4.0 license; additional terms may apply.
Images, videos and audio are available under their respective licenses.

Destek