Mercury (satellite)

Mercury, également connu sous le nom d’Advanced Vortex, est une série de trois satellites espions d'écoute électronique américains lancés dans les années 1990. Ces satellites ont été lancés et exploités par le National Reconnaissance Office avec la participation de la United States Air Force. Deux des trois lancements depuis Cap Canaveral ont été réussis, le troisième n’ayant pas réussi à atteindre l'orbite. Les satellites sont positionnés sur des orbites quasi géosynchrones. Leur mission et leurs capacités précises sont hautement classifiées, mais ils sont largement réputés être les successeurs des satellites Vortex/Chalet.

La dernière tentative de lancement, le , a échoué, son lanceur Titan IV(401)A d'une valeur de 344 millions de dollars explosant au-dessus de l'océan Atlantique avec le satellite (valant entre 700 et 800 millions de dollars). La panne était due à un court-circuit dans le système de guidage, qui a coupé l'alimentation et s'est réinitialisé, ce qui a fait basculer le lanceur. Cela a conduit à la séparation prématurée de l'un des propulseurs d'appoint à propergol solide, qui s'est automatiquement auto-détruit. L'explosion qui en a résulté a également détruit l'étage principal et le second propulseur d'appoint s'est alors également auto-détruit[1]. Environ 4 secondes plus tard, l'officier de sécurité des lancements a également envoyé un signal d'autodestruction à la fusée[2]. Les observateurs estiment que chaque engin spatial a une masse comprise entre 4 000 et 5 000 kg[3].

Historique des lancements[modifier | modifier le code]

Nom Identifiant COSPAR
SATCAT №
Date de lancement
(UTC)
Lanceur Site de lancement Désignation du NRO Longitude Remarques
USA-105 1994-054A
23223

08:56:58
Titan IV(401)A CCAFS LC-41 N/A
USA-118 1996-026A
23855

23:37:01
Titan IV(401)A CCAFS LC-41 N/A
Sans nom N/A
11:30:01
Titan IV(401)A CCAFS LC-41 NROL-7 N/A Échec

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Titan IVA-20 Accident Investigation Board Summary »
  2. « Archived copy » [archive du ] (consulté le 4 mai 2009)
  3. Craig Covault and Joseph C. Anselmo, « Titan explosion destroys secret 'Mercury' sigint », Aviation Week and Space Technology, vol. 149,‎

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]