Advertising Enquiries

Marion Harris

Wikipedia open wikipedia design.

Marion Harris
Description de cette image, également commentée ci-après
Marion Harris en 1924.
Informations générales
Nom de naissance Mary Ellen Harrison
Naissance
Indiana (États-Unis)
Décès (à 48 ans)
Manhattan
(États-Unis)
Activité principale Chanteuse
Genre musical Cabaret, jazz, blues
Instruments Voix
Années actives 1914 - 1934
Labels Victor Records
Columbia Records
Brunswick Records

Marion Harris, de son vrai nom Mary Ellen Harrison, est une chanteuse américaine née le dans l'Indiana et morte le lors de l’incendie d'un hôtel à Manhattan dans l'État de New York.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1914, Mary Ellen Harrison chante à Chicago sous le nom d'artiste de Marion Harris (parfois mal orthographié Marian)[1]. La chanteuse débute les enregistrements avec label Victor, avant de partir pour Columbia au début des années 1920, puis Brunswick[2].

Dans le milieu des années 1930, Harris part pour Londres où elle rencontre et épouse Leonard Urry, un critique théâtral. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Harris et son marris vivent à Londres et leur maison se retrouve bombardée. La chanteuse retourne alors à New York en 1944[3].

Marion Harris meurt d'asphyxie le lors de l'incendie de l’hôtel Le Marquis à Manhattan, déclenché alors qu'elle s'était endormie avec une cigarette encore allumée[3].

Hommages et reconnaissance[modifier | modifier le code]

En 2012, la bibliothèque du Congrès ajoute en son sein l'enregistrement par Marion Harris d'After You've Gone via le programme National Recording Preservation Board[4]. Pour la bibliothèque du Congrès, cet enregistrement d'After You've Gone a conduit la transition du chant populaire américain d'un style retentissant et relativement pompeux à une forme plus détendue, subtile et évocatrice.[4]

Discographie[modifier | modifier le code]

Liste des principaux singles de Marion Harris
Année Titre Classement[Notes 1]
1916 I'm Gonna Make Hay While the Sun Shines in Virginia 8
1917 I Ain't Got Nobody Much 5
Paradise Blues 7
They Go Wild, Simply Wild, Over Me 2
1918 Everybody's Crazy 'Bout the Doggone Blues (But I'm Happy) 3
When Alexander Takes His Ragtime Band to France 4
There's a Lump of Sugar Down in Dixie 8
1919 After You've Gone 1
A Good Man Is Hard to Find 2
Jazz Baby 3
Take Me to the Land of Jazz 5
1920 Left All Alone Again Blues 5
St. Louis Blues 1
Oh! Judge (He Treats Me Mean) 11
Sweet Mama (Papa's Gettin' Mad) 4
1921 I'm a Jazz Vampire 8
Grieving for You 7
Look for the Silver Lining 1
I Ain't Got Nobody 3
I'm Nobody's Baby 3
Beale Street Blues 5
1922 Some Sunny Day 3
Nobody Lied (When They Said That I Cried Over You) 4
I'm Just Wild About Harry 4
Sweet Indiana Home 5
Blue (And Broken Hearted) 7
1923 Carolina in the Morning 4
Aggravatin' Papa 3
Rose of the Rio Grande 3
Beside a Babbling Brook 7
Who's Sorry Now? 5
Dirty Hands! Dirty Face! 6
1924 It Had to Be You 3
How Come You Do Me Like You Do? 5
Jealous 3
There'll Be Some Changes Made 7
1925 Somebody Loves Me 7
Tea for Two 1
I'll See You in My Dreams 4
When You and I Were Seventeen 11
1928 The Man I Love 4
Did You Mean It? 14
1930 Nobody's Using It Now 20

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le Hot 100 n'existant pas à l'époque, il s'agit des données du magazine Billboard compilées par Joel Whitburn dans son ouvrage Pop Memories 1890-1954: The History of American Popular Music, bien que ces classements issus soient contestés[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Thomas S. Hischak, « “After You’ve Gone”--Marion Harris (1918) » [PDF], Bibliothèque du Congrès (consulté le 28 novembre 2019)
  2. (en) Steve Sullivan, Encyclopedia of Great Popular Song Recordings, Volume 1, Scarecrow Press, , 1030 p. (ISBN 0810882965, lire en ligne), p. 26.
  3. a et b (en) Frank Cullen, Florence Hackman et Donald McNeilly, Vaudeville old & new : an encyclopedia of variety performances in America, Psychology Press, , 1313 p. (ISBN 0415938538, lire en ligne), p. 490.
  4. a et b (en) « Recording Registry, 2012 », Bibliothèque du Congrès (consulté le 29 novembre 2019)
  5. (en) « Joel Whitburn criticism: chart fabrication, misrepresentation of sources, cherry picking », sur songbook1.wordpress.com, (consulté le 28 novembre 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :



This page is based on a Wikipedia article written by contributors (read/edit).
Text is available under the CC BY-SA 4.0 license; additional terms may apply.
Images, videos and audio are available under their respective licenses.

Destek