Jingle Bells

Jingle Bells
Description de l'image One Horse Open Sleigh title page.jpg.
Chanson
Sortie 1857 en musique
Enregistré 30 octobre 1889
Edison Records
(Drapeau des États-Unis États-Unis)
Durée 1:43
Genre Chant de Noël
Format Cylindre phonographique de Thomas Edison
Auteur James Lord Pierpont (en)
Compositeur James Lord Pierpont
Label Edison Records
Jingle Bells (version symphonique)

Jingle Bells[1], plus connu sous le titre Vive le vent en français, est un chant de Noël traditionnel américain, écrit et composé par James Lord Pierpont (en).

Publié sous le titre One Horse Open Sleigh le chez Oliver Ditson & Co (en) à Boston, il est enregistré pour la première fois le 30 octobre 1889 sur un cylindre phonographique par le label Edison Records fondé par Thomas Edison.

Histoire[modifier | modifier le code]

James Lord Pierpont vers 1893

Version américaine : Jingle Bells[modifier | modifier le code]

Ce chant a été initialement écrit par James Lord Pierpont (en) à l'occasion de la fête américaine de Thanksgiving pour l'église de Savannah en Géorgie dirigée par son frère, le révérend John Pierpont Jr. Elle fait référence aux traîneaux à cheval (One Horse Open Sleigh) utilisés traditionnellement durant les hivers enneigés du XIXe siècle.

Devenu un des chants de Noël les plus célèbres du monde, le traîneau et ses clochettes mentionnés dans le texte ayant été assimilés avec le temps à celui du père Noël (bien que celui-ci soit tiré par des rennes), il a notamment été interprété par Duke Ellington, Louis Armstrong, Nat King Cole, Benny Goodman, Ella Fitzgerald, Bing Crosby, The Andrews Sisters, Judy Garland, Frank Sinatra, Dean Martin, Bobby Helms (Jingle Bell Rock), le Million Dollar Quartet (avec Elvis Presley, Carl Perkins, Jerry Lee Lewis et Johnny Cash, le ), les Beatles, les chœurs de l'Armée rouge, Boney M., Michael Bublé, Luciano Pavarotti, André Rieuetc. Le groupe de thrash metal allemand Onkel Tom l'a également repris dans son quatrième album sorti en 2000 (Ich glaub' nicht an den Weihnachtsmann), parodiant des chants de Noël, et le chanteur suédois Basshunter l'a remixé en 2005 en version dance.

Version française : Vive le vent[modifier | modifier le code]

La chanson est adaptée en français seulement en 1948 par Francis Blanche[2], sous le titre Vive le vent, arrangements de Rolf Marbot aux éditions SEMI (Société d'éditions musicales internationales). Contrairement à la version originale, le texte n'évoque pas les ballades en traîneau mais les souvenirs nostalgiques que suscitent les fêtes de fin d'année.

Très populaire dès sa sortie, elle est enregistrée entre autres par Lucien Jeunesse, Lisette Jambel, Fred Adison, Bernard Hilda, Louis Ferrari et Édith Fontaine (le femme de Francis Blanche), puis dans les années 1960 par Dalida (1960), Paulette Rollin (1961) ou encore Mireille Mathieu (1968). Plus récemment, elle a été interprétée par Henri Dès (2002) et dans une version pop par Mika sur des arrangements de Michel Legrand (2011).

Paroles[modifier | modifier le code]

Version originale[modifier | modifier le code]

Le traîneau à cheval évoqué dans la chanson

Dashing through the snow
in a one-horse open sleigh
Over the fields we go
Laughing all the way
Bells on bob tails ring
Making spirits bright
What fun it is to ride and sing
A sleighing song tonight!

Refrain :
Jingle bells, jingle bells, jingle all the way!
Oh, what fun it is to ride in a one-horse open sleigh.
Jingle bells, jingle bells, jingle all the way!
Oh, what fun it is to ride in a one-horse open sleigh.

A day or two ago
I thought I'd take a ride
And soon, Miss Fanny Bright
Was seated by my side
The horse was lean and lank
Misfortune seemed his lot
He got into a drifted bank
And then we got upsot.


Refrain

A day or two ago
The story I must tell
I went out on the snow
And on my back I fell
A gent was riding by
In a one-horse open sleigh
He laughed as there I sprawling lie
But quickly drove away.

Refrain

Now the ground is white
Go it while you're young
Take the girls tonight
And sing this sleighing song
Just get a bob tailed bay
Two-forty as his speed
Hitch him to an open sleigh
And crack! you'll take the lead.

Refrain

Adaptation française[modifier | modifier le code]

Le traîneau du père Noël

Sur le long chemin
Tout blanc de neige blanche
Un vieux monsieur s'avance
Avec sa canne dans la main
Et tout là-haut le vent
Qui siffle dans les branches
Lui souffle la romance
Qu'il chantait petit enfant

Refrain :
Vive le vent, vive le vent,
Vive le vent d'hiver
Qui s'en va sifflant, soufflant
Dans les grands sapins verts, oh!
Vive le temps, vive le temps,
Vive le temps d'hiver
Boules de neige et jour de l'an
Et bonne année grand-mère


Joyeux, joyeux Noël
Aux mille bougies
Quand chantent vers le ciel les cloches de la nuit, oh!
Vive le vent, vive le vent
Vive le vent d'hiver
Qui rapporte aux vieux enfants leurs souvenirs d'hier

Et le vieux monsieur
Descend vers le village
C'est l'heure où tout est sage
L'ombre danse au coin du feu
Mais dans chaque maison
Il flotte un air de fête
Partout la table est prête
Et l'on entend la même chanson

Refrain

Quelques utilisations de la chanson[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

  • 1957 : Special Happy Holidays with Bing and Frank from the TV[3]

Dans l'espace[modifier | modifier le code]

Fichier audio
Jingle Bells - mission Gemini 6 (1965)
Des difficultés à utiliser ces médias ?
Des difficultés à utiliser ces médias ?

Cette musique est la première enregistrée dans l'espace de l'histoire du vol spatial (music in space (en)), durant la mission Gemini 6. Le lendemain du premier rendez-vous spatial réussi avec Gemini 7, le 15 décembre 1965, les deux astronautes américains Thomas Stafford et Walter Schirra adressent à leurs homologues de Gemini 7 le message suivant, capté par le centre de contrôle de la NASA à Houston (Texas) : « Gemini VII, this is Gemini VI. We have an object, looks like a satellite going from north to south, up in a polar orbit. He's in a very low trajectory traveling from north to south and has a very high climbing ratio. […] Looks like he might be going to reenter soon. […] You might just let me try to pick up that thing. »[4].

Les astronautes interprètent alors Jingle Bells à l'aide d'un harmonica Little Lady Hohner et de grelots[5], faisant croire qu'ils viennent de voir passer le traîneau du père Noël. Ces instruments sont exposés depuis 1967 au National Air and Space Museum de Washington (D.C.)[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Litt. « Tintez grelots » en anglais
  2. « En 1948, Vive le vent balaie tout sur son passage »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur La Tribune de Genève, .
  3. (en) [vidéo] Jingle Bells - Frank Sinatra & Bing Crosby (1957) sur YouTube
  4. « Gemini 7, ici Gemini 6. Nous avons en visuel un objet qui ressemble à un satellite allant du nord au sud, sur une orbite polaire. […] On dirait qu'il va bientôt rentrer dans l'atmosphère. […] Demande autorisation d'essayer d'intercepter cette chose… »
  5. [vidéo] Gemini 6: Jingle Bells (1965) sur YouTube
  6. « Jingle Bells de Tom Stafford et Harmonica de Wally Schirra », sur airandspace.si.edu (consulté en ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]