Jielong-1

Wikipedia open wikipedia design.

Jielong-1
Lanceur spatial léger
Image illustrative de l’article Jielong-1
Données générales
Pays d’origine Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Constructeur Chinarocket (CASC)
Premier vol 17 août 2019
Statut Opérationnel
Lancements (échecs) 1 (0)
Hauteur 19,5 mètres
Diamètre 1,2 mètres
Masse au décollage 23,1 tonnes
Étage(s) 4
Orbite héliosynchrone 150 kg (700 km)
Motorisation
Ergols Propergol solide

Jielong-1 (également Smart Dragon-1, SD 1) est un micro-lanceur chinois développé par la filiale Chinarocket du conglomérat CASC, constructeur des fusées Longue Marche et des vaisseaux du programme Shenzhou. CASC, qui veut être présent sur le marché des micro-lanceurs dotés d'une capacité de quelques centaines de kilogrammes, complète avec cette fusée une offre qui comprenait déjà la fusée Longue Marche 11. Les deux fusées utilisent des étages à propergol solide. Elles peuvent être mises en œuvre dans un délai très court en utilisant une installation de lancement mobile. Le lanceur Jielong-1 a effectué son premier vol le 17 août 2019 en plaçant en orbite une charge utile composée de 3 nano et micro-satellites développés par des sociétés commerciales.

Contexte[modifier | modifier le code]

Le développement de Jielong-1 a démarré officiellement en février 2018, soit 18 mois avant son premier vol orbital. La gestion du projet et les opérations de lancement sont prises en charge par Chinarocket. Celle-ci est une filiale créée par le conglomérat CASC, constructeur des lanceurs Longue Marche. L'objectif de cette société est de créer un micro-lanceur (charge utile de quelques centaines de kg en orbite) pouvant être mis en œuvre rapidement tout en pouvant être stocké sur de longues périodes et réactivé très peu de temps après la notification d'un besoin. Au sein de l'offre de lancement du groupe CASC, Jielong-1 vient jouer un rôle complémentaire de la fusée Longue Marche 11 (7 vols à son actif courant 2019) dont la charge utile est deux fois plus importante mais qui présente les mêmes caractéristiques (propergol solide, lancement rapide, stockage). Jielong-1 est le quatrième micro-lanceur chinois ayant effectué un premier vol en moins d'un an. Il a été précédé par Zhuque-2 (27 octobre 2018, échec du dernier étage), OS-M1 (27 mars 2019, échec suite à une défaillance d'un gyroscope au bout de 45 secondes) et Hyperbola-1 (lancement réussi le 25 juillet)[1].

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Jielong-1 comprend quatre étages à propergol solide. Il est haut de 19,5 mètres, d'un diamètre à la base de 1,2 mètres et d'une masse au décollage de 23,1 tonnes. Il est capable de placer 150 kilogrammes sur une orbite héliosynchrone de 700 km et 200 kg sur une orbite de même type à 500 km. Il est dérivé des programmes de missiles balistiques chinois. Le quatrième étage de la fusée et la charge utile qui lui est solidaire, présentent la particularité d'être en position inversée : la charge utile est sous le quatrième étage ce qui impose un retournement de l'étage avant sa mise à feu. Deux types de coiffe sont disponibles : 1,1 x ∅ 1,5 m ou 2 x ∅ 1,4 m[2],[3],[1].

Déroulement d'un lancement[modifier | modifier le code]

Jielong-1 peut être fabriqué 6 mois après une commande et ne nécessite qu'un délai de 24 heures pour être préparé sur le site de lancement. Comme le lanceur Longue Marche 11, il est transporté jusqu'au site de lancement par un tracteur-érecteur-lanceur, véhicule qui prend en charge son érection puis sa mise à feu[1].

Historique des lancements[modifier | modifier le code]

Le micro-lanceur Jielong-1 a effectué son premier vol le 17 août 2019 depuis la base de lancement de Jiuquan en lançant trois nano et micro-satellites développés par des sociétés commerciales : Qiancheng 01 (65 kg) qui fournit des images avec une résolution spatiale inférieure à 2 mètres, le CubeSat 8U Tianqi-2, prototype de nano-satellite de télécommunications fournisseur d'Internet des objets, et Xingshidai 5 un satellite d'observation de la Terre de 10 kilogrammes[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) Ivan Li, « China successfully conducts first launch of Smart Dragon-1 small satellite launch vehicle », sur nasaspaceflight.co,
  2. (en) Gunter Krebs, « Jielong-1 (Smart Dragon-1, SD 1) », sur Gunter's Space Page (consulté le 14 aout 2019)
  3. (en) Andrew Jones, « Chinese state-owned firms preparing to launch new commercial rockets », sur spacenews.com,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]



This page is based on a Wikipedia article written by contributors (read/edit).
Text is available under the CC BY-SA 4.0 license; additional terms may apply.
Images, videos and audio are available under their respective licenses.

Destek