Jan Stráský

Jan Stráský
Illustration.
Jan Stráský en 2015.
Fonctions
Ministre tchèque de la Santé

(2 ans, 2 mois et 23 jours)
Président du gouvernement Václav Klaus
Gouvernement Klaus I et Klaus II
Prédécesseur Ludek Rubas
Successeur Zuzana Roithová
Ministre tchèque des Transports

(2 ans, 9 mois et 10 jours)
Président du gouvernement Václav Klaus
Gouvernement Klaus I
Prédécesseur Fonction crée
Successeur Vladimir Budinsky
Président de facto de la République fédérale
tchèque et slovaque

(intérim)

(5 mois et 11 jours)
Premier ministre Lui-même
Prédécesseur Václav Havel
Successeur Fonction supprimée
Premier ministre de la République fédérale tchèque et slovaque

(5 mois et 29 jours)
Président Lui-même
Václav Havel
Prédécesseur Marián Čalfa
Successeur Fonction supprimée
Ministre tchécoslovaque du Commerce extérieur

(3 mois et 27 jours)
Président du gouvernement Lui-même
Gouvernement Stráský
Prédécesseur Jozef Bakšay
Successeur Aucun
Député de la République tchèque

(6 ans et 13 jours)
Élection 5 et 6 juin 1992
Réélection 1 juin 1996
Législature 1re et 2e
Groupe politique ODS
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Pilsen (protectorat de Bohême-Moravie)
Date de décès (à 78 ans)
Lieu de décès Štěrboholy (Tchéquie)
Nature du décès mort naturelle
Nationalité Drapeau de la Tchéquie Tchéquie
Parti politique Parti communiste tchécoslovaque (KSČ)
Parti démocratique civique (ODS)
Union de la liberté-Union démocratique (US-DEU)
Diplômé de Université Charles de Prague
Profession Banquier
Homme politique

Jan Stráský
Présidents de la République socialiste tchécoslovaque

Jan Stráský, né le à Pilsen (protectorat de Bohême-Moravie) et mort le à Štěrboholy (Tchéquie), est un homme politique tchécoslovaque puis tchèque, dernier Premier ministre de la Tchécoslovaquie en 1992.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jan Stráský naît le à Plzeň[1].

Il étudie la philosophie et l'économie politique à l'université Charles de Prague[2]. De 1958 à 1990, il travaille à la banque centrale de Tchécoslovaquie. De 1964 à 1969, il est membre du Parti communiste de Tchécoslovaquie.

En 1991, il devient membre du Parti civique démocratique[3]. À partir de 1992, il est député, ministre des transports (1993-1995) et ministre de la santé (1995-1996). Du au , il occupe le poste de Premier ministre. Lorsque le président tchécoslovaque Václav Havel démissionne le en raison de son désaccord avec la dissolution de la Tchécoslovaquie, Stráský assume également certaines compétences présidentielles jusqu'à la dissolution officielle du pays à la fin de 1992[2].

De 2001 à 2006, Stráský est le chef du gouvernement régional de la région de Bohême-du-Sud, après quoi il cesse la politique. De 2011 à 2012, il est directeur du parc national de Sumava[4].

Il meurt le [5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (cs) « Zemřel poslední premiér federální vlády Jan Stráský », sur seznamzpravy.cz (consulté le 7 novembre 2019).
  2. a et b (cs) « Jan Stráský », Gouvernement de la République tchèque (consulté le 27 février 2010)
  3. (cs) « Zemřel Jan Stráský », sur novinky.cz, (consulté le 7 novembre 2019)
  4. (cs) « Ropákem roku je reditel Sumavsky Strásky, i kvuli diskreditaci poslání parku », iDNES.cz,‎ (lire en ligne, consulté le 8 juin 2018)
  5. (cs) « Ve věku 78 let zemřel poslední premiér federální vlády Jan Stráský », sur zpravy.aktualne.cz (consulté le 7 novembre 2019).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]