Advertising Enquiries

Invasion de criquets de 2019-2020 en Afrique de l'Est

Wikipedia open wikipedia design.

Un essaim de criquets pèlerins envahit l'Afrique de l'Est à partir de . Dès , l'invasion touche l'Éthiopie, le Kenya, l'Érythrée, Djibouti et la Somalie. Elle représente « une menace sans précédent pour la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance dans la Corne de l'Afrique », d'après l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture[1].

En , environ 2 000 militaires luttent par exemple contre l'invasion en Ouganda, à l'aide d'opérations mobiles où des œufs de criquets sont détruits et où des pesticides comme le chlorpyrifos sont épandus[2]. Fin février, la Tanzanie et le Soudan du Sud sont également touchés[3], puis la République démocratique du Congo, pour la première fois depuis 1944 [4].

L'augmentation des températures à la surface des océans (en lien avec le dipôle de l'Océan Indien) pourrait entraîner de nouvelles catastrophes similaires dans les prochaines années[5].

En , la pandémie de coronavirus perturbe la lutte contre les criquets, bloquant les livraisons de pesticides et les financements[6]. À cette date, l'arrivée des criquets est attendue vers juin en Afrique de l'Ouest et vers octobre au Maghreb[7]. La FAO estime en que, si les actions ne sont pas renforcées, le nombre de criquets pourrait être multiplié par 20 durant la saison des pluies, tandis que 20 millions de personnes sont en situation d'insécurité alimentaire dans la région[8]. L'organisation arrive à lever 76 puis 152 millions de dollars, mais l'approvisionnement continue à être entravé par la pandémie de coronavirus[9].

Les criquets consomment quotidiennement leur propre poids, c'est-à-dire 2 g, et un essaim couvrant 1 km2 consomme la nourriture de 35 000 personnes[9]. Ils vivent trois mois mais se reproduisent énormément. Les nuages d'insectes avancent jusqu'à 150 km par jour[9].

Le , la FAO annonce une aggravation probable de l'invasion, suite à des pluies fin mars favorables à la reproduction des criquets[10].

Importance des dégâts[modifier | modifier le code]

Djibouti[modifier | modifier le code]

Dès le début du mois de , des essaims de criquets provoquent 100 % de destruction des récoltes dans certaines régions[11]. En , la baisse des températures et la pousse des végétaux favorise une invasion massive[11].

Début , le gouvernement de Djibouti estime les pertes à 5 millions de dollars à ce moment[3].

Éthiopie[modifier | modifier le code]

En , l'invasion a déjà provoqué le ravage de 200 000 ha de terres agricoles dans le pays, et un million de personnes nécessitent une aide alimentaire d'urgence[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) Nicholas Bariyo, « Africa’s Worst Locust Plague in Decades Threatens Millions », Wall Street Journal,‎ (ISSN 0099-9660, lire en ligne, consulté le 26 mars 2020).
  2. « Reportage. En Ouganda, le général en guerre contre les criquets », sur Courrier international, (consulté le 26 mars 2020).
  3. a et b (en) « Horn of Africa: Locust Infestation - Oct 2019 », sur ReliefWeb (consulté le 26 mars 2020).
  4. « La RDC à son tour touchée par l’invasion de criquets pèlerins – Jeune Afrique », sur JeuneAfrique.com, (consulté le 26 mars 2020).
  5. Madeleine Stone, « Environnement : invasion de criquets en Afrique de l'Est », sur National Geographic, (consulté le 26 mars 2020).
  6. Agence Ecofin, « Afrique de l’Est : le Coronavirus perturbe les opérations de lutte contre les criquets pèlerins (FAO) », sur Agence Ecofin (consulté le 26 mars 2020).
  7. Rédaction de Mondafrique, « Le Maghreb menacé par une invasion de criquets », sur Mondafrique, (consulté le 26 mars 2020).
  8. Les criquets pèlerins continuent de faire des ravages en Afrique de l'Est, sur RFI.fr, consulté le .
  9. a b et c « La Corne de l’Afrique face à une nouvelle vague de criquets pèlerins », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 23 avril 2020).
  10. a et b « Une nouvelle invasion de criquets pèlerins menace l’Afrique de l’Est », sur Franceinfo, (consulté le 23 avril 2020).
  11. a et b « 2020 Appel à la communauté internationale : Invasion acridienne en République de Djibouti - Djibouti », sur ReliefWeb (consulté le 26 mars 2020).


This page is based on a Wikipedia article written by contributors (read/edit).
Text is available under the CC BY-SA 4.0 license; additional terms may apply.
Images, videos and audio are available under their respective licenses.

Destek