Hubert (auteur)

Wikipedia open wikipedia design.

Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Hubert.
Hubert
Hubert Boulard 20100328 Salon du livre de Paris 3.jpg
Hubert en 2010.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 49 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Hubert BoulardVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
HubertVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction
Œuvres principales

Hubert (pseudonyme d'Hubert Boulard, né le à Saint-Renan et mort le ) est un coloriste et un scénariste de bande dessinée français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hubert Boulard est issu d'une « famille d'artisan, peu aisée et fort catholique », peu favorable à l'homosexualité et l'artiste s'est trouvé en dépression non diagnostiquée de 9 ans à 25 ans[1]. Les difficultés qu'il traverse lui inspirent de créer, dans ses œuvres, « beaucoup de monstres et de personnages en marge »[1]. Diplômé de l'École régionale des beaux-arts d'Angers (après avoir fréquenté celle de Quimper), il abandonne assez vite la voie des arts plastiques pour celle de la bande dessinée. Il entre dans ce secteur à la fin des années 1990[1], après avoir rencontré Yoann aux Beaux-Arts d'Angers, qui lui fait découvrir des auteurs tels qu'Alex Barbier[2].

Coloriste, il travaille notamment avec Yoann et Éric Omond (Ninie Rezergoude, La Voleuse du Père Fauteuil), Corbeyran (Le Clan des chimères), Richard Malka et Paul Gillon (L’Ordre de Cicéron), David B. (Par les Chemins Noirs) et Jason.

En parallèle, il entame une carrière de scénariste en 2002 avec la publication du Legs de l'alchimiste (avec Hervé Tanquerelle)[3] et des Yeux Verts (avec Zanzim). Il réalise aussi Miss Pas Touche, dessiné par les Kerascoët et publié chez Dargaud Poisson pilote, son premier succès critique et public, dont les ventes représentent, en 2017, 30 000 exemplaires[1]. Depuis, Hubert a conclu des collaborations avec notamment Ohm, Étienne Le Roux, Marie Caillou (La Chair de l'araignée[4] et Ligne droite[5]), Virginie Augustin (Monsieur désire ?)[6], avec lequel les auteurs remportent en 2017 le prix Diagonale du meilleur album[7]. Avec Bertrand Gatignol, il crée Les Ogres-Dieux, qui lui vaut le prix de la meilleure série en Italie en au Lucca Comics and Games, plus grand festival européen de bande dessinée[8].

Hubert dirige un ouvrage collectif, Les Gens normaux, paroles lesbiennes gay bi trans (Casterman), contenant témoignages et textes de référence ; l'ouvrage est publié en 2013, alors que se tient en France le vote de la loi légalisant le mariage homosexuel[5],[9].

En 2019, il livre le scénario du Boiseleur : Les Mains d'Ilian (Soleil), servi par le dessin de Gaëlle Hersent[10].

En termes d'influences, il apprécie les auteurs comme Joyce Carol Oates, William Faulkner et Joseph Conrad[1], ainsi que Fred[5]. Actua BD estime que « La monstruosité, la laideur : intérieure, fantasmée, sociale… face à l’innocence et à la beauté est une de ses thématiques majeures de son travail »[5].

Il meurt le , à l'âge de 49 ans, a annoncé son éditeur dans un communiqué de presse[11],[12],[13].

Il rédige le scénario de Peau d'homme, dessiné par Zanzim, dont la parution est prévue en avril 2020[5].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Sauf précision, Hubert est le scénariste de ces ouvrages.

  • Les Yeux verts (dessin : Zanzim), Carabas, coll. « Cockpit »
  1. La Politesse des monstres, 2002.
  2. Capitale des enfers, 2004.
  1. Joachim Overbeck, 2002.
  2. Léonora von Stock, 2003.
  3. Monsieur de St-Loup, 2004.
  4. Maître Helvetius, 2006.
  5. Anna et Zaccharia, 2007.
  1. La Vierge du bordel, 2006.
  2. Du sang sur les mains, 2007.
  3. Le Prince charmant, 2008.
  4. Jusqu'à ce que la mort nous sépare, 2009.
  1. Désirs exaucés, 2011.
  2. La Reine Indécise, 2012.
  3. Simples Mortels, 2013.
  • Beauté, 2014 : intégrale en bichromie.
  1. Ne m'enterrez pas trop vite, 2012.
  2. Anisette et Formol, 2013.
  1. Entrailles, 2014, (ISBN 978-2-359-10499-8).
  2. Envol, 2015.
  1. Petit, 2014.
  2. Demi-Sang, 2016.
  3. Le Grand Homme, 2018.
  1. Les Mains d'Ilian, 2019 (ISBN 978-2-302-07778-2).

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Arnaud Gonzague, « À Angoulême, rencontre avec Hubert, croqueur d'ogres et de vierges », L'Obs,‎ (lire en ligne).
  2. Christophe Levent, « J'avais envie d'une histoire fantastique », Le Parisien,‎ .
  3. Olivier Delcroix, « Bande dessinée. Écoutez la sirène », Le Figaro littéraire,‎ (lire en ligne).
  4. « L'anorexie en BD, avec Hubert et Marie Caillou », Ouest-France,‎ .
  5. a b c d et e Didier Pasamonik, « Hubert ou la fragilité des apparences », sur Actua BD, .
  6. Stéphane Jarno, « Monsieur désire ? Hubert et Virginie Augustin », Télérama,‎ .
  7. a et b Jacques Schraûwen, « BD : Prix Diagonale-Le Soir à Louvain-La-Neuve et tout un week-end d'animation », RTBF, .
  8. I vincitori dei Premi Gran Guinigi di Lucca Comics 2019, fumettologica.it, 8 octobre 2019
  9. Charles-Louis Detournay, « LGBT - La bande dessinée proclame le droit à l’indifférence », sur Actua BD, .
  10. Benjamin Roure, « Le Boiseleur #1 », sur BoDoï, .
  11. « L'auteur de bande dessinée Hubert est mort », sur RTL,
  12. Quentin Girard, « Mort de Hubert, scénariste de BD et éclaireur de coins sombres », Libération,‎ (lire en ligne).
  13. Frédéric Potet, « Le scénariste de bande dessinée Hubert est mort », Le Monde, .
  14. Tahani Biernat, « Monsieur désire ? - Par Hubert et Virginie Augustin - Glénat », sur Actua BD,
  15. Didier Pasamonik, « Dans la Nuit, Tome 1 : Légion par Callede et Denys - Editions Delcourt », sur Actua BD, .
  16. Jerôme Vincent, « Troisième sous-sol », sur ActuSF, .
  17. Laurent Boileau, « Dans la Nuit - T3 : Profondeurs - par Callède et Denys - Delcourt », sur Actua BD, .
  18. R. Bézard, « Dans la nuit 3. Profondeurs », sur BD Gest', .
  19. Patrice Gentilhomme, « 40 éléphants T. 1 - Par Kid Toussaint et Virginie Augustin - Editions Bamboo », sur Actua BD,
  20. [1]
  21. [2]
  22. « Toutes les récompenses », sur maisondelabd.com (consulté le 24 novembre 2019).
  23. (en-US) « The 2015 Firecracker Award Winners | Community of Magazines and Presses », sur www.clmp.org (consulté le 29 mai 2017).
  24. Ex-æquo avec Démon de Jason Shiga. (it) Davide Tessera, « Gran Guinigi 2019: vincono Gli Orchi-Dei, Demon e Senza limiti », .
  25. Les cinq finalistes 2017, actualités du 16 novembre 2016, site officiel de l'ACBD.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles de presse[modifier | modifier le code]

  • Frédéric Bosser, Hubert et Bertrand Gatignol, « Hubert, Gatignol : les liens du sang. Interview », dBD, no 130,‎ , p. 52-59.
  • Hubert (interviewé), « Hubert, le touche à tout », dBD, no 25,‎ , p. 66-69.
  • Hubert (interviewé) et Frédéric Bosser, « Hubert, les mots bleus », dBD, no 4,‎ , p. 40-43.
  • Hubert (interviewé) et Marius Jouanny, « Des contes oui, mais des qui grincent », Casemate, no 129,‎ , p. 8-10.
  • Olivier Mimran, « Le Temple du passé, t. 1 : l'autre voyage intérieur », dBD, no 83,‎ , p. 78.
  • « Bande dessinée. "La morale est de retour... " », Le Télégramme,‎ (lire en ligne).
  • Benjamin Roure, « La Bédéthèque idéale #134 : sexe, pouvoir et féminisme, par Virginie Augustin et Hubert », Télérama,‎ (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]



This page is based on a Wikipedia article written by contributors (read/edit).
Text is available under the CC BY-SA 4.0 license; additional terms may apply.
Images, videos and audio are available under their respective licenses.

Destek