H-1 (moteur-fusée)

Wikipedia open wikipedia design.

Description de cette image, également commentée ci-après
Un H-1 en exposition.
Caractéristiques
Type moteur Cycle ouvert (générateur de gaz)
Ergols RP-1 / oxygène liquide
Poussée 900 kN (au sol)
Pression chambre combustion 48 bars
Impulsion spécifique • 255 s (sol)
• 289 s (vide)
Rallumage non
Moteur orientable 6° sur 2 axes (hydraulique)
Masse 1 000 kg (à sec)
Hauteur 2,68 m
Diamètre 1,49 m
Rapport poussée/poids 102,47
Rapport de section 8
Durée de fonctionnement 155 s
Utilisation
Utilisation 1er étage
Lanceur Saturn I, Saturn IB
Premier vol 1963
Statut Retiré du service
Constructeur
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Constructeur Rocketdyne

Le H-1 est un moteur-fusée de 900 kN (91 tonnes) de poussée, développé à la fin des années 1950 par le motoriste américain Rocketdyne. Brûlant un mélange de RP-1 (un type de kérosène très raffiné) et d'oxygène liquide, il a été utilisé sur le premier étage des fusées Saturn I et Saturn IB, sur lesquelles étaient installés huit moteurs de ce type pour propulser une masse d'environ 600 tonnes pour le lanceur le plus lourd.

Historique[modifier | modifier le code]

Lorsque les premiers plans de la fusée Saturn sont dressés, en 1957, Heinz-Hermann Koelle, son concepteur, décide de la propulser avec quatre moteurs-fusée E-1 (en). Ce moteur de 188 tonnes de poussée était en cours de développement pour le missile balistique Titan, et il s'agissait à l'époque du moteur le plus puissant disponible. Mais le moteur n'étant pas prêt avant 1960, il fut décidé en 1958 de le remplacer par une évolution d'un moteur existant, le S-3D, mis en œuvre sur les missiles balistiques Thor et Jupiter, et dont la poussée serait faiblement augmentée.

Description[modifier | modifier le code]

Comme tous les moteurs de Rocketdyne de cette époque, le H-1 utilise un injecteur en « pomme de douche » alimenté par des turbopompes et refroidi par un circuit d'oxygène liquide. Le H-1 ne pouvait pas être redémarré, contrairement au J-2 utilisé sur le deuxième étage de la Saturn IB. Le démarrage se faisait grâce à une cartouche de propergol solide, qui mettait en mouvement une turbine entraînant les pompes amenant les ergols à la chambre de combustion.

  Utilisation du moteur
du vol SA-201 à SA-205 Vol SA-206 et suivants
Poussée (niveau de la mer) 890 kN (89 t.) 910 kN
Durée de fonctionnement 155 s 155 s
Impulsion spécifique 289 s 289 s
Poids à sec 830 kg 1 000 kg
Ratio diamètre col/sortie de tuyère 8:1 8:1
Ergols LOX & RP-1 LOX et RP-1
Rapport de mélange 2,23 ± 2 % 2,23 ± 2 %
Débit du carburant (132 litres/s)  
Débit du comburant (210 litres/s)  
Pression dans la chambre de combustion 4,36 MPa  

Le moteur a été utilisé sur :

  • La fusée Saturn I : 8 moteurs sur le premier étage S-I ;
  • La fusée Saturn IB : 8 moteurs sur le premier étage S-IB.

Source[modifier | modifier le code]



This page is based on a Wikipedia article written by contributors (read/edit).
Text is available under the CC BY-SA 4.0 license; additional terms may apply.
Images, videos and audio are available under their respective licenses.

Destek