GeoXO

GeoXO (acronyme de Geostationary Extended Observations) est une famille de satellites météorologiques américains que la NASA est chargée de développer pour le compte de leur opérateur, la NOAA. Ces satellites doivent prendre progressivement la suite, à compter de 2032, de la série des GOES-R qui effectuent les observations météorologiques depuis l'orbite géostationnaire. Il est prévu de construire six satellites de ce type.

Historique[modifier | modifier le code]

Le programme GeoXO a été approuvé en par l'opérateur des satellites météorologiques civils américains, la NOAA et la NASA responsable du développement du segment spatial. Les premiers travaux de la phase A ont débuté en . En 2021 la NASA a sélectionné des sociétés à qui elle a confié l'étude des principaux instruments. L3Harris et Raytheon doivent mené une étude de phase A d'une durée d'un an sur la conception de l'imageur visible/infrarouge et la maturation des technologies nécessaires. L3Harris et Ball doivent mener une étude de définition du sondeur infrarouge hyperspectral. Le déploiement en orbite des satellites doit débuter en 2032 et ils doivent rester opérationnels jusqu'en 2055[1].

Cahier des charges[modifier | modifier le code]

Le cahier des charges de la série des GeoXO comprend des fonctionnalités obligatoires et des fonctionnalités recommandées[2] :

  • Fonctionnalités qui seront obligatoirement présentes :
    • Imagerie en visible et infrarouge : continuité des fonctionnalités et amélioration des résolutions spectrales et spatiales ;
    • Système de collecte des données : continuité ;
    • Diffusion des données DCS, EMWIN et HRIT : continuité et utilisation potentielle pour des services commerciaux ;
  • Fonctionnalités recommandées :
    • Cartographie des éclairs : continuité et amélioration de la résolution spatiale ;
    • Sondage infrarouge : nouvelle fonctionnalité pour la prévision météorologique numérique et la prévision à court terme ;
    • Imagerie de nuit : nouvelle fonctionnalité permettant le suivi des nuages, de la brume et de la fumée de nuit ;
    • Couleur des océans : nouvelle fonctionnalité permettant le suivi la santé des océans et de leur productivité ;
    • Mesure de composition de l'atmosphère : nouvelle fonctionnalité pour la détection des menaces portant sur la qualité de l'air.

Configuration opérationnelle[modifier | modifier le code]

Différentes configurations de la constellation opérationnelle sont étudiées. La configuration retenue (à valider) comprendrait trois satellites opérationnels : deux satellites positionnés à l'est à l'ouest des Etats-Unis emporteraient chacun un imageur, un instrument permettant de détecter les éclairs et un instrument de mesure de la couleur des océans, le troisième satellite positionné au centre emporterait un sondeur atmosphérique et un instrument de mesure de la composition de l'atmosphère[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Geostationary Extended Observations (GeoXO) », NESDIS (consulté le ).
  2. (en) « Fiche technique des satellites GeoXO », NESDIS, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • GOES Famille actuelle des satellites météorologiques américains circulant en orbite géostationnaire qui doit être remplacée par les GeoXO.
  • Satellite météorologique
  • NOAA Opérateur des satellites météorologiques américains

Lien externe[modifier | modifier le code]