Ceres-1

Cérès-1
lanceur spatial
Schéma du lanceur Cérès-1
Schéma du lanceur Cérès-1
Données générales
Pays d’origine Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Constructeur Galactic Energy
Premier vol 7 novembre 2020
Statut Opérationnel
Lancements (échecs) 1
Hauteur 19 m
Diamètre 1,4 m
Masse au décollage 30 t
Étage(s) 4
Base(s) de lancement Base de lancement de Jiuquan
Charge utile
Orbite basse 350 kg (200 km)
Orbite héliosynchrone 230 kg (700 km)
Dimension coiffe 1,28 m de hauteur
2,6 m de diamètre
Motorisation
1er étage Moteur solide GS-1
2e étage Moteur solide GS-2
3e étage Moteur solide GS-3
4e étage Moteur à ergols liquide

Ceres-1 (du chinois: 谷神星一号, pinyin: Gǔshénxīng yī hào) est un lanceur léger développé par l'entreprise chinoise Galactic Energy capable de placer 350 kg en orbite basse et 230 kg en orbite héliosynchrone. Il comporte trois étages à poudre ainsi qu'un dernier étage à ergols liquides. Son premier vol a eu lieu le .

Historique[modifier | modifier le code]

Le développement du lanceur commence dès la fondation de l'entreprise en . Il est baptisé d'après Cérès planète naine et plus gros objet de la ceinture d'astéroïde. Le design du premier étage est fixé en , puis testé avec succès le [1]. Le premier vol était prévu pour le premier semestre mais fut reporté à cause de la pandémie de Covid-19[2]. Le premier vol a finalement eu lieu le [3]. La fusée a placé le satellite Tianqi 11 de 50 kg sur une orbite héliosynchrone. Ce petit satellite de télécommunications chinois est le deuxième d'une constellation dont l'objectif est de communiquer avec différents types de capteurs placés dans des zones reculées. La fusée Ceres-1 est le deuxième lanceur chinois développé sur fonds privés à réussir une satellisation après Hyperbola-1[4],[5].

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Les caractéristiques du lanceur Ceres-1 sont très proches de celles du lanceur Kuaizhou-1A et il semble dériver comme celui-ci du missile balistique DF-21[6]. Le lanceur mesure 19 m de hauteur pour un diamètre maximal de 1,4 m et une masse au décollage de 30 t. Il comporte quatre étages, les trois premiers brûlant du polybutadiène hydroxytéléchélique[7] :

  • Moteur solide GS-1 de 1,4 m de diamètre, 60 t de poussée, 74 s de fonctionnement
  • Moteur solide GS-2 de 1,4 m de diamètre, 28 t de poussée, 70 s de fonctionnement
  • Moteur solide GS-3 de 1,2 m de diamètre, 8,8 t de poussée, 69 s de fonctionnement

Le quatrième et dernier étage utilise des ergols liquides[8]. La coiffe est haute de 2,6 mètres pour un diamètre de 1,28 mètre[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « GALACTIC ENERGY », sur www.galactic-energy.cn (consulté le 4 juin 2020)
  2. (en-US) « Chinese rocket firm Galactic Energy succeeds with first orbital launch, secures funding », sur SpaceNews, (consulté le 8 novembre 2020)
  3. (en) 郭凯, « China's commercial rocket CERES-1 completes maiden flight », sur www.chinadaily.com.cn,‎ (consulté le 7 novembre 2020)
  4. a et b (es) Daniel Marin, « Primer lanzamiento del microlanzador chino Ceres 1 », sur Eureka,
  5. (en) Gunter Krebs, « Tianqi 10, 11 », sur Gunter's space page,
  6. (en) Norbert Brügge, « Ceres-1 », sur Rockets (consulté le 10 octobre 2020)
  7. (en-US) « Chinese launch firm Galactic Energy raises $21.5 million », sur SpaceNews.com, (consulté le 4 juin 2020)
  8. (en) « GALACTIC ENERGY », sur www.galactic-energy.cn (consulté le 4 juin 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]