Base de lancement de Semnan

Base de lancement de Semnan
Image illustrative de l’article Base de lancement de Semnan
Décollage d'une fusée Safir
Données générales
Pays Iran
Ville/Région Province de Semnan
Coordonnées 35° 14′ N, 53° 55′ E
Agence spatiale Agence spatiale iranienne
Statut Opérationnelle
Date de création 1998
Lanceurs Safir et Simorgh
Nombre moyen lancements par an < 1/an
Installations
Pas de tirs actifs 2
Vols habités non
Orb. géostationnaire non
Orb. polaire non
Directions de tir 55-66°
Autres installations Polygone de tir de missiles balistiques
Décollage d'un lanceur Simorgh (juillet 2017) depuis le deuxième pas de tir de la base.

La base de lancement de Semnan (officiellement Centre spatial Iman Khomeini) située à environ 200 kilomètres à l'est de Téhéran, est la principale base de lancement iranienne. Elle comprend deux complexes de lancement utilisés respectivement par les lanceurs légers Safir et Simorgh.

Situation[modifier | modifier le code]

La base de lancement de Semnan (également désignée sous l'appellation centre spatial d'Imam Shahr) est située à 60 kilomètres au sud-est de Semnan capitale de la province du même nom. Le centre est situé loin à l'intérieur des terres à 200 kilomètres à l'est-sud-est de la capitale Téhéran. Les tirs qui ont lieu vers le sud-est survolent les régions désertiques du centre de l'Iran puis l'Océan Indien[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le base de lancement est créée en 1998 pour tester en vol le missile balistique à portée intermédiaire Shahab-3. Il est utilisé pour la première fois à des fins spatiales lors du lancement de la fusée-sonde Kavoshgar-1, version modifiée du missile Shahab-3, en février 2008. Celle-ci décolle d'un pas de tir qui sera utilisé par la suite par le lanceur léger Safir. Le premier satellite artificiel iranien Omid est placé en orbite par une fusée Safir qui décolle de ce pas de tir en février 2009. En septembre 2012 un lanceur explose peu après le décollage et endommage gravement le pas de tir mais celui-ci est remis en état. Un deuxième complexe de lancement est inauguré pour le premier tir de la fusée Simorgh en 2017[2],[1].

Installations[modifier | modifier le code]

La base de lancement dispose d'un centre de contrôle et d'une station de poursuite. Il comprend en 2018 deux complexes de lancement[1] :

  • Le premier complexe de lancement inauguré en 2008 est utilisé pour le lancement des fusées Safir. Il comprend un pas de tir de forme circulaire desservi par une tour ombilicale dont la hauteur peut être réglée mais est dépourvu de bâtiment d'assemblage et de stockage d'ergols. Le lanceur est amené et érigé par un camion spécialisé qui amène celui-ci depuis un centre d'assemblage distant.
  • Le deuxième complexe de lancement situé à deux kilomètres du premier a été inauguré en juillet 2017 pour le premier tir de la fusée Simorgh nettement plus puissante que le lanceur Safir. Il comprend une tour d'assemblage mobile de 45 mètres de haut, nettement plus haute que ce qui serait strictement nécessaire pour la fusée Simorgh, et plusieurs bâtiments de stockage.

Le site comprend également un polygone de tirs de missiles balistiques, un banc d'essais pour les moteurs-fusées et des bâtiments administratifs.

Historique des lancements[modifier | modifier le code]

Lancements effectués et prévus[3],[4]
Date (UTC) Lanceur Complexe
de lancement
Charge utile Remarques
17 août 2008 Safir-1 Safir Omid Échec. Défaillance du second étage
2 février 2009 Safir-1 Safir Omid Premier satellite artificiel iranien mis en orbite par un lanceur national
15 juin 2011 Safir-1A Safir Rasad 1
3 février 2012 Safir-1B Safir Navid
23 mai 2012 Safir-1B+ Safir Fajr Échec. Pas d'annonce officielle du lancement
22 septembre 2012 Safir-1B+ Safir Fajr 2 Échec Pas d'annonce officielle du lancement effectué
L'explosion du lanceur endommage le site.
20 mars 2014 Safir-1B+ Safir Tadbir Échec. Pas d'annonce officielle du lancement
2 février 2015 Safir-1B+ Safir Fajr
19 avril 2016 Simorgh Simorgh Vol suborbital
27 juillet 2017 Simorgh Simorgh Toloo Échec du second étage
15 janvier 2019 Simorgh Simorgh AUTSAT 1 Échec du troisième étage
Safir-1B+ Safir Dousti Échec
Simorgh Simorgh Zafar-1 Échec Vitesse horizontale insuffisante[5]


Plan du centre de lancement : A : Antennes de télécommunications - E : Sous stations de distribution électriques - K : Complexe de lancement Safir - L : Complexe de lancement Simorgh - M : Bâtiment d'assemblage des fusées - O : Centre de contrôle - P – Site de lancement de missiles balistiques - T : Banc d'essais des moteurs-fusées - U : Centre administratif - V Centre militaire administratif et technique .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « Imam Khomeini Space Center », sur NTI, (consulté le )
  2. The iranian space endeavor : Ambitions and Reality, p. 183-184
  3. (en)Gunter Dirk Krebs, « Safir », sur Gunter's Space Page (consulté le )
  4. (en)Gunter Dirk Krebs, « Simorgh », sur Gunter's Space Page (consulté le )
  5. (en) William Graham, « Iran’s Simorgh rocket fails to loft Zafar-1 into orbit », sur nasaspaceflight.com,

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Parviz Tarikhi, The iranian space endeavor : Ambitions and Reality, Cham, Springer Praxis, , 314 p. (ISBN 978-3-319-05347-9, présentation en ligne)
  • (en) Brian Harvey, Henk H F Smid et Theo Pirard, Emerging space powers : The new space programs of Asia, the Middle East ans South America, Springer Praxis, (ISBN 978-1-4419-0873-5)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]