Autoportrait (Léonard de Vinci)

Wikipedia open wikipedia design.

Autoportrait de Léonard de Vinci
Leonardo da Vinci - presumed self-portrait - WGA12798.jpg
Artiste
Léonard de Vinci (attribué à)
Date
entre 1512 et 1515
Type
Technique
dessin à la sanguine sur papier
Dimensions (H × L)
33,3 × 21,4 cm
Mouvement
Propriétaires
Collection
N° d’inventaire
15571
Localisation

L'Autoportrait de Léonard de Vinci (titres alternatifs Autoportrait de Turin, et Tête d'un homme barbu) est un dessin à la sanguine sur papier, daté entre 1512 et 1515. Ce petit dessin est généralement présenté comme l'autoportrait du peintre et inventeur florentin Léonard de Vinci. Depuis 1980 et une publication d'Hans Ost cette paternité est mise en doute, notamment à cause de son apparition tardive (1839) et sa forte ressemblance avec une gravure de 1810 de Giuseppe Bossi[1]. Il est conservé à la bibliothèque royale de Turin.

Description[modifier | modifier le code]

Cet autoportrait représente la tête d'un vieil homme en vue de trois quarts, tourné vers la droite du spectateur. Le visage a un nez aquilin et est marqué par des rides profondes sur le front et des poches sous les yeux.

Provenance[modifier | modifier le code]

Selon la tradition, cet autoportrait faisait partie des manuscrits et dessins légués par Léonard de Vinci à son élève Francesco Melzi, dispersé avec l'ensemble des manuscrits après sa mort en 1570[2]. Découvert en Angleterre ou en France par le collectionneur Giovanni Volpato, l'ensemble des dessins et gravure réunis par Volpato dont « l'autoportrait », fut acquis en 1839 par Charles-Albert de Sardaigne[3] pour être intégré à la Bibliothèque Royale de Turin dont il reconstituait le fond (no  d'inventaire 15571).

Un portrait d'imagination ?[modifier | modifier le code]

Frontispice reproduit dans l'essai de Bossi (1810).

En 1810 paraît à Milan l'essai en quatre volumes de Giuseppe Bossi, Del Cenacolo di Leonardo da Vinci : comme frontispice du volume IV, on trouve le portrait légendé comme étant une « représentation d'après le témoignage » de Giovanni Paolo Lomazzo publié dans son essai, Idea del tempio della pittura (1590) : à aucun moment, ni Bossi, ni Lomazzo, ne parle d'un autoportrait.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dessin reproduit à la pierre lithographique en frontispice de Del Cenacolo di Leonardo da Vinci, Milan, Stamperia reale, 1810, tome IV.
  2. Paolo De Silvestr 2009 Leonard p. 38 ATS Italia Editrice
  3. collectif Léonard de Vinci : dessins et manuscrits : Paris, Musée du Louvre, p. 291

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Hans Ost, Das Leonardo-Portrat in der Kgl. Bibliothek Turin und andere Falschungen des Giuseppe Bossi Berlin, Gebr. Mann Studio-Reihe, 1980
  • Françoise Viatte et Varena Forcione (dir), Léonard de Vinci ; dessins et manuscrits ; Paris, Musée du Louvre, -  ; Paris RMN 2003
  • Daniel Arasse, Léonard de Vinci, Paris, Hazan, 2011
  • Frank Zöllner, Johannes Nathan, Léonard de Vinci, l'œuvre graphique Cologne, Tashen, 2011.


This page is based on a Wikipedia article written by contributors (read/edit).
Text is available under the CC BY-SA 4.0 license; additional terms may apply.
Images, videos and audio are available under their respective licenses.

  • Oriflame Üyelik
  • Destek