Élections législatives de 2019 en Crimée

Élections législatives de 2019 en Crimée
Postes à élire 75 sièges du Conseil d'État
Corps électoral et résultats
Inscrits 1 478 286
Votants 490 697
33,19 %
Votes blancs et nuls 24 673
Russie Unie Logo.svg Russie unie
Voix 268 400
54,70 %
 −15,5
Sièges obtenus 60  −10
Ldpr.svg Parti libéral-démocrate
Voix 82 629
16,84 %
 +8,4
Sièges obtenus 10  +5
Logo of the Communist Party of the Russian Federation.svg Parti communiste
Voix 40 336
8,22 %
 +3,7
Sièges obtenus 5  +5
2e législature de la Rada de Crimée
Diagramme
Président du Conseil des ministres de la République de Crimée
Sortant Élu
Sergueï Aksionov
Russie unie
Iouri Gotsaniouk
Russie unie

Les élections législatives de 2019 en Crimée ont lieu le en République de Crimée afin de renouveler les membres de son assemblée, le Conseil d'État. Territoire officiellement ukrainien, la Crimée est de facto une république de Russie depuis 2014, un statut non reconnu par la quasi totalité de la communauté internationale.

Malgré un recul d'une dizaine de sièges, le parti au pouvoir Russie unie conserve une large majorité absolue.

Contexte[modifier | modifier le code]

Le , dans le contexte de la crise ukrainienne, les territoires de la république autonome de Crimée et de la ville spéciale de Sébastopol sont l'objet d'une prise de contrôle de la part de séparatistes pro-russes appuyés par les Forces armées russes. Dans la foulée, un référendum est organisé pour décider du rattachement de la Crimée à la Russie. Ce référendum, au résultat positif, est contesté par l'Ukraine et un grand nombre de pays[1]. La république de Crimée devient alors un sujet de la fédération de Russie une semaine après s'être séparée de l'Ukraine.

Si la Russie et quatre autres États membres des Nations unies ont reconnu la Crimée comme faisant partie de la Fédération russe, l'Ukraine considère que la Crimée fait toujours partie de son territoire (de jure) appuyée en cela par la plupart des gouvernements étrangers ainsi que par l'Assemblée générale des Nations unies (résolution n° 68/262, adoptée le [2]).

Mode de scrutin[modifier | modifier le code]

Le Conseil d'État de la République de Crimée est composé d'un total de 75 sièges renouvelés tous les cinq ans, dont 25 sièges pourvus au scrutin uninominal majoritaire à un tour dans autant de circonscriptions électorales, et 50 sièges au scrutin proportionnel plurinominal avec un seuil électoral de 5 %[3].

L'assemblée élue procède par la suite à l'élection du gouverneur de Crimée.

Résultats[modifier | modifier le code]

Résultats des législatives de 2019 en Crimée[4],[5],[6]
Crimée Parliament 2019.svg
Parti Proportionnelle UM1 Total
Sièges
+/-
Voix % Sièges Sièges
Russie unie 268 400 54,70 35 25 60 Decrease2.svg 10
Parti libéral-démocrate 82 629 16,84 10 0 10 Increase2.svg 5
Parti communiste 40 336 8,22 5 0 5 Increase2.svg 5
Communistes de Russie 19 769 4,03 0 0 0 Steady.svg
Russie juste 19 385 3,95 0 0 0 Steady.svg
Parti russe des retraités 17 830 3,63 0 0 0 Steady.svg
Rodina 13 298 2,71 0 0 0 Steady.svg
Patriotes de Russie 4 377 0,89 0 0 0 Steady.svg
Indépendants 0 0 Steady.svg
Votes blancs et nuls[a] 24 673 5,03
Votes valides 466 024 94,97
Votes blancs et nuls[b] 24 673 5,03
Total 490 697 100 50 25 75 Steady.svg
Abstentions 987 589 66,81
Inscrits / participation 1 478 286 33,19

Élection du Chef de la République[modifier | modifier le code]

Les législatives sont suivies le de l'élection par l'assemblée du Chef de la République de Crimée. Sergueï Aksionov est réélu à l'unanimité pour un mandat de cinq ans. Il nomme Iouri Gotsaniouk Président du Conseil des ministres, et celui ci reçoit le vote de confiance de 67 députés.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dont quatre bulletins perdus et 50 votes postaux oubliés d'être pris en compte.
  2. Dont quatre bulletins perdus et 50 votes postaux oubliés d'être pris en compte.

Références[modifier | modifier le code]